MAROC

25-26-27-28 août 2016    398-399-400-401ème étape

Cliquez pour agrandir l'image

Etape du jour:              YASIA MATTA            TANRIRT            OUDJA                    MELILLA
Distance jour:                      124km                        115m                    108km                      155km
Déniv+jour:                          1246m                      695m                  795m                        1127m
Distance totale:                  37542km                  37657km            37765km                37920 km
Déniv+total:                        303116m                  303811m              304606m                305733m
T°sur vélo:                              44°C                          41°C                      43°C                        41°C

Salam
J'ai dû passé un trop bon moment au riyad, car je n'avais pas envie de pédaler et l'idée m'est venue (déjà la veille....) de tester le chemin de fer marocain. C'est donc à la gare ferroviaire que je me présente à Fes, mais l'employé qui me reçoit me dit avec de gros yeux en regardant Vinso et la Bob "vous ne pouvez pas prendre le vélo dans le train" . Mais c'est une bicyclette, elle ne prendra pas trop de place dans le train si je prends en première classe. Non, non le vélo prendra le wagon des marchandises. Dans le même train ? ha non ! dans le train de demain.
Ne pouvant pas prendre ce risque avec mon compagnon du tdm, je prends donc par la route la destination de Oudja. Je ne sais pas si c'est pour me punir, mais les premiers kilomètres me sont proposés avec du vent contraire. Il se calmera par la suite.
Paysage de champs de céréales, d'oliviers. Les champs sont très bien entretenus et beaucoup sont en préparation avec des tuyaux dans les rangées pour l'eau.
Sur ces trois étapes, je me rends compte que les paysans à qui j'achète des tomates et des fruits le long de la route ne parlent plus le français. Il a disparu. En arrivant sur Oudja le turban sur la tête apparaît également. Beaucoup me font comprendre de les aider à venir en France, "passeport" plus le signe de la main à écrire en me montrant du doigt.
Oudja ne doit voir beaucoup de touristes, et la médina propose des prix bas, et non négociables, même prix pour l'habitant et le touriste !
La dernière étape me semble très facile. Je longe la frontière de l'Algérie, et l'essence ne doit pas y être chère car tous les vingt mètres il y a un gars avec des bonbonnes, jerricans d'essence.
Si la première partie de l'étape est agréable avec la descente sur le bord de mer, avec Saïda et sa station balnéaire la deuxième l'est moins, car c'est dans les derniers kilomètres qu'est le dénivelé, lorsque l'on a déjà les jambes lourdes, ça grimpe !
Je passe devant la Lagune de la Marchica, gros projet de la région. Une lagune, réserve ornithologique qui est en cours de réhabilitation. C'est endroit devrait devenir le lieu touristique de la région (RIF Oriental) avec marina, golf, et complexe écologique. Les engins de travaux publics sont partout, ça travaille dur !
Je pense même arrêter à Nador, je suis fatigué, mais arrêter si près de Melilla (13) n'est pas raisonnable car il doit y avoir "cerveza" et "ramon" puisque c'est l'Espagne, et surtout il y a le ferry. Si le ferry n'est pas bon en horaire il y a ceux de Nador. Nador est une ville également en grand chantier (elle est au bord de la lagune) .
J'arrive finalement à Melilla, mais je suis "naze", les cuisses brûlent, vite une douche !
Vous devez sans doute vous souvenir d'un passage aux actualités il y a quelques années ou Melilla avait fait la une avec les grillages pour empêcher les Africains de passer en Espagne. Je ne sais plus l'année, j'ai l'impression que c'est loin.
Je vous embrasse TOUTES et tous et à bientôt en Espagne.
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

FES Maroc - Mardi 24 août 2016 - 397ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:              FES
Distance jour:                71 km
Déniv+jour:                    448m
Distance totale:            37418km
Déniv+totale:                301870m
T°sur le vélo:                    43°C
Salam
Fès fait partie des villes impériales marocaines, ville millénaire où s'est jouée plusieurs fois l'histoire du pays.
Elle possède la plus vaste et la plus impressionnante médina du pays.
De leur histoire, les Fassis ont gardé une tradition commerçante et artisanale ancestrale, du tannage des cuirs  la fabrication des célèbres poteries bleues sur fond blanc (bleu couleur de Fès).
Mais son million d'habitants est demeuré confiné dans l'enceinte de la ville , ce qui engendre des problème de pollution et de salubrité.
L'UNSCO a inscrit la médina de Fès au rang de patrimoine mondial et a entrepris ainsi que le roi des travaux de restauration pour que la médina conserve un caractère exceptionnel.
Ici, dans la médina, pas de voiture, les seuls véhicules autorisés sont.......les ânes. Les rues sont tellement étroites que seuls les ânes peuvent faire le travail de ravitaillement et d'approvisionnement des restaurants, cafés, artisants, et amènent les matériaux nécessaires à la restauration des maisons.
Se promener dans la médina est assez angoissant lorsque la nuit tombe, fais-je retrouver le chemin du riyad ?
Si toutefois vous séjournez à Fès , je vous conseille le Riyad ALATIK, qui est en plein coeur de la médina. Superbe patio, terrasse avec vue sur la médina, une grande propreté et accueil chaleureux des deux jeunes femmes propriétaires.
Ce soir, n'oubliez pas de lever un verre à la mémoire de Nadine, si c'est du vin n'oubliez pas qu'elle n'aimait pas la piquette.
Allez je lève mon verre !
Salam et inch Allah
le Marcelou et Vinso

Titre 1:valeur 1
Titre 2:valeur 2
Titre 3:valeur 3
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Meknes 22 août 2016



J'ai envie de pousser un coup de gueule, sur mon vélo j'ai n'ai rien à faire sinon à penser et à regarder le paysage. Mais hier j'étais en colère, je râlais et peut être que ça m'a aidé à mieux pédaler...
Pas un discours de nos politiques sans prononcer le mot laïcité, ce mot est mis à toute les sauces et j'ai peur qu'il ne devienne anodin.
Nous avons été la risée des autres pays avec le mariage pour tous, les gens ne comprenaient pas que la France adorée pour avoir tant apporter au monde sur la façon de penser et de s'exprimer. Mais comme me le disait un vieux marocain de 76 ans, la France change....
Oui, ma France change et ne me plait guère dans ces fameux discours...
Supprimer le burkini au nom de la laïcité ? nous devrions aussi demander à toutes les personnes qui portent autour du cou une croix ou une médaille religieuse de sortir de la plage.
Supprimer le burkini pour trouble de l'environnement ? mais pas de problème pour les seins nus et les strings ? déshabillez vous/rhabillez vous ?
Je me rappelais (toujours en pédalant) au début de l'histoire du foulard, une jeune chercheuse du CRNS qui dans son labo était appréciée par son travail, ses compétences et son intégration dans le groupe de travail.....mais un con de collègue a décidé de lui faire enlever son foulard au nom de la "laïcité" ou de démissionner. Pendant ce temps au interviewais une jeune ministre de Sarko sur la chaîne publique avec autour du cou une croix. Pas un commentaire  (laîcité ?)
Chaîne publique, ça me fait penser que la chaîne publique diffuse la messe, pas de problème ?
Faire enlever les signes (col et croix) d'être un homme ou une femme d'église ?
Dois je m'inquiéter au nom de la laïcité qu'une partie de mes impôts servent à rénover nos églises ?
M'inquiéter de voir tous nos présidents aller voir le pape une ou plusieurs fois ? laïcité ?
Dois je me poser des questions lorsqu'une vieille loi autorise l'Alsace et la Lorraine à rémunérer les hommes et femmes d'église (plus école) et qu'aucun gouvernement n'a supprimé.
J'en ai marre que l'on ne sache pas vivre ensemble, et que l'on fasse la part belle à tous ces extrémistes. Ils arrivent à nous diviser, à nous faire supprimer des manifestations, on dit qu'ils n'arriveront pas à nous faire changer de vie, mais j'ai peur qu'ils nous fassent changer notre façon de penser, de vivre avec les autres. Vivre libre ensemble.
Attaquons nous à ceux là.
Supprimons l'autorisation suivant la loi le port du hidjab, niqab, tchador, burqa pour une question de sécurité et de convivialité. Mais pas besoin de le mettre à chaque fois dans le journal,faisons seulement respecter la loi.
Soyons tolérant, acceptons les différences tant qu'elles n'entravent pas notre liberté, notre façon de vivre et l'ordre.
Voilà, mon coup de gueule, et tant pis pour les gens qui pensent le contraire, mais je reste sur ma position de connaître mieux les gens afin de pouvoir vivre avec eux et de pouvoir les critiquer, car pour les critiquer il faut les connaître au risque de les apprécier.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

19-20-21 août 2016 -  394/395/396ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:          LARACHE                  SOUK-AL-ARBA              MEKNES (552)
                                                                  du RHARB
Distance jour:              114km                          78km                              127km
Déniv+jour:                  725m                          378m                              1678m
Distance totale:          37142km                    37220km                        37347KM
Déniv+total:                299366m                  299744m                        301422m
T°sur vélo:                      34°C                            38°C                                38°C

Salam

Trois étapes, trois étapes différentes. La première le long de la mer en quittant Tanger, cette ville qui a été tour à tour romaine,phénicienne,arabe, portugaise, espagnole, anglaise et française. Comment peut on être vraiment marocaine ?
Puis le long de l'océan, de belles plages et notamment Asilah magnifique petite ville assez touristique.
La deuxième étape, assez ennuyeuse avec un paysage désertique et pas très joli.
Aujourd'hui ça change, les premiers soixante dix kilomètres sont pas très beaux, mais cela change car noue rentrons dans le Moyen  Atlas et la route entre Volubilis et Meknes. Volubilis présente d'ailleurs les ruines romaines les plus étendues et les mieux conservées du Maroc. Magnifique route, de beaux champs, bien préparés, céréales, olives et vin.
Puis Meknes la quatrième des villes impériales. On en saura un peu plus demain, jour de visite. Il faut au moins deux jours pour Meknes et deux jours également pour Fes.
Salam et inch Allah
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 7 octobre 2016