ESPAGNE

17 août 2016 - 393ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:        TAFIRA
Distance jour:            115km       
Déniv+jour:                1264m
Distance totale:        37028km
Déniv+total:              298641m
T°sur vélo:                    42°C

Hola amigos !
La journée commence comme elle a finie hier soir, c'est à dire que dans cette toile d'araignée qui est la presqu'il de Cadix, Rerez, El Puerto....
Il est épuisant de trouver une voie pour le vélo ! Je prends une route qui semble être la bonne par ces indications (pour les voitures) et j'arrive au début d'une autoroute, retour, je prends une autre voie avec côté droit pour bicycleta pensant que j'aurai plus de chance...non ! la piste s'arrête sur une voie rapide interdit aux vélos. Autant que jusqu'à maintenant les signalisations n'étaient pas trop mal, là c'est à se taper la tête contre les murs, mais comme je n'ai pas mis le casque je ne le ferai donc pas. En colère, mais pas fou en colère.
Je demande la route à un pompiste qui me dit de rebrousser chemin et d'aller vers les voies rapides (?) revenant à vinso je prends ma carte afin qu'il m'explique mieux. Il n'est plus là, j'ai été rapide mais il est déjà parti. Son remplaçant répond à mes questions mais me donne une direction complètement à l'opposée de son collègue. Je ferai bien de mettre mon casque. Je m'en sors grâce à un petit vieux (il avait au moins 65) qui en vélo va chercher son pain et journal et qui le cas échéant prend en charge un touriste plus vieux que lui (donc respect, faut aider les vieux) et qui me fait traverser des rues, des rues entre des immeubles, des pistes sur les marais, le long du port, puis me dirige sur une voie rapide en me disant que j'ai sept kilomètres à faire bien à droite......
Ayant en fin de compte trouvé ma route, je pense que j'arriverai quand même sur la pointe de l'Espagne, mais pas à Gibraltar. Effectivement je suis à Tarifa et je décide d'arrêter là, il est l'heure de planter la tente, de faire la lessive et de boire une bière d'étape.
Si en voiture tu peux te poser la question; pourquoi ces centaines d'éoliennes ? en bicycleta tu ne te la pose pas, tu comprends pourquoi....
Demain vendredi j'irai voir pour le ferry et tant pis je n'irai pas à Gibraltar dont j'aperçois le rocher ainsi que la côte du Maroc.
demain je retrouve donc la Méditerranée puisqu'elle commence d'après Marco au niveau de Gibraltar. Je pense qu'elle se finie à Gibraltar mais on ne va pas contrarier Marco qui est dans un état difficile. Oui, Christine, tu sais Marco n'est pas si jeune et si c'est un grimpeur au sein du peloton du PCC ( pas à celui de Jeanie ), et il faut qu'il se fasse une côte par an. Cette année il en fait deux, une en vtt et l'autre en route.....il est vraiment "frainonmaimal". Donc excuse le de son absence , qui dans ce cas ferai aussi du bien à Jeanie.
J'ai comme l'impression qu'il ne va pas tarder à se réveiller.
Comme on dit à Lyon vaut mieux dire du mal d'Aran que du mal d'Aulas (pour le PCC).
Je vous embrasse TOUTES et tous, la prochaine fois sera de l'autre côté de la mer, et qu'es ce qu'à la ta mère ?
j'arrête je fatigue, ou c'est le soleil....
Le Marcelou et Vinso










Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

16 août 2016 - 392ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:        CADIX/EL PUERTO
Distance jour:                  159 km
Déniv+jour:                      773 m
Distance totale:              36913 km
Déniv+total:                    297377m
T°sur vélo:                          42°C
Bonjour les amis
Pas de formule d'espagnole aujourd'hui, je suis fâché avec eux. Lorsque tu arrives à Cadix, enfin presque, ce ne sont pas des yeux de velour que tu voies, mais un pont ! un pont interdit aux vélos. Si bien que tu peux faire demi tour. Le demi tour ne sera rien à côté du départ de demain, il n'y a autour de Cadix et El Puerto que des voies rapides et des autoroutes interdites aux vélos.... peut être existera-t-il une piste ? on verra demain matin.
Etape un peu monotone car seulement deux villages sur la route et la ville de Jerez. connue dans le monde entier pour la qualité de ses vins, et de son vinaigre. C'est la cité la plus peuplé de la province de Cadix. Province d'une zone agricole et viticole, mais aussi connue pour les élevages de taureaux sauvages et  de chevaux de race.
Beau petit coin, mais dans dans cette zone de quarante kilomètres de diamètre il ne fait pas bon de se promener à vélo.
J'avais oublié, et c'est trop important pour ne pas le dire; lorsque j'ai pris le ferry entre le Portugal et l'Espagne, un jeune couple avec un jeune petit garçon, m'a appelé, pour me dire s'ils avaient bien compris que je roulait pour de jeunes enfants (le fanion de la BoB), après confirmation et explications, ce jeune couple m'a donnée 10 euros pour les enfants. Ce sont des gestes simples, mais que ça fait plaisir, encore plus lorsque c'est des jeunes et qui prennent sur leur cagnotte des vacances un billet pour un don de charité, tant pis ce sera une glace de moins mais je fais un geste pour ma société. Merci à vous deux, et beaucoup de bonheur pour vous trois si vous pouvez me lire.
Je vous embrasse TOUTES et tous
le marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

13 et 14 août 2016        390 et 391ème étape

Etape du jour:                            LAS PALMAS                  SEVILLE
                                                  DEL CONDADO
Distance jour:                                  159 km                        68 km
Déviv+jour:                                      1134m                          543m
Distance totale:                          36686 km                    36754 km
Déniv+total:                                296055m                    296604m
T°sur le vélo:                                    41°C                            40°C

Hola amigos !
De rentrer en Espagne m'a donné l'envie de pédaler ? pas seulement mais j'avoue que je suis heureux de retrouver l'ambiance espagnole, les Portugais sont des personnes charmantes, mais l'Espagnol est plus festif il est véritablement lui lorsqu'arrive le soir l'heure de l'apéro et du dînner.
Quien noviô Sevilla, no viô maravilla, (qui n'a pas vu Séville n'a pas vu de merveille) depuis 1992 (je crois) j'avais pris un numéro de "géo" qui faisait un numéro sur Séville qui organisait l'esposition universelle. Depuis j'attends de la voir. C'est la capitale de l'Andalousie et la 4ème ville du pays et c'est aussi la ville la plus visitée du pays, après Madrid et Barcelonne. On sent la ville qui vit par ces touristes. Elle est à la fois antique et moderne mais aussi riche et pauvre. Elle a conservée sa splendeur du XVIème et de culture juive, musulmane et catholique.
Des nombreux hommes célèbres qui ont fait des séjours à Seville je n'ai retenu que Christophe Colomb qui a séjourné longtemps à la bibliothèque sans pour conforter projet d'aventures et aussi le départ de Magellan, je croyais pourtant qu'il était parti de St Vicente au Portugal. Il va flloir vérifier ça.
Je suis arrivé samedi midi sur Seville et tous les magasins étaient fermés, je ne comprenais pas car vivant sans calendrier et sans montre, je me réveille souvent après les manifestations, et ici c'était la sortie de la vierge qui parcourait la ville.....
L'utilisation de l'éventail fait son apparition, les touristes copient les habitants de la ville et c'est ainsi un ballet d'éventail qui nous est offert.
Je vous quitte les petits loups et demain je remonte sur mon compagnon.
Je vous embrasse TOUTES et tous.
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 7 octobre 2016