EQUATEUR

EQUATEUR- mercredi 07 et jeudi 8 mai 2014- 200 et 201 ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:          GONZANAMA (2075)              MACARA (549)
Distance jour:                73 km                                    91 km
Déniv+jour:                    2397 m                                3337 m
Distance totale:            20526 km                            20617 km
Déniv+total:                  167507 m                              170894 m
T°sur vélo:                    33°C                                      30°C
Col n°09:  2600 m                                              Col n°10 et 11:  2265 et 2614 m   
Hola !
Plus jamais ! je suis arrivé hier en disant ''plus jamais''! plus de 9heures de route, en roulant même dans les nuages (vaut mieux être au dessus) , bref! ! crevé, fatigué. je n'ai même pas apprécié la quarantaine de kilomètres de descente. Pour apprécier une descente il est vrai qu'il faut être frais.
Depuis Loja beeacoup de changement, d'abord dès le départ 13 km de montée puis au moins 25 de descente, je n'arrêtais pas de descendre. Puis l'environnement change, des plantations de canne à sucre, des bananiers, et le chant des.....cigales ! on est à la maison !
Je m'arrête à cette ville de xxxx prendre une omelette et un coca pour aborder les montées qui m'attendent. Le patron m'offre un jus de ? (il y a de la tomate, de l'orange et un autre fruit) mais il n'a pas voulu me dire comment il faisait ce mélange, c'est délicieux et il me dit que c'est bon pour les montées !!!
Le premier jour s'est assez bien passé, je passe des Corbières, au Causse Méjan, et aux Cévennes en une journée.
Deuxième jour aussi joli, mais d'un seul coup la fatigue m'a pris et je n'ai même pas apprécié la descente. J'ai attrapé froid ( sans doute la fatigue) et je n'arrête pas de me moucher. Aspirine !
Heureusement la nuit à été bonne, même très bonne, et je n'ai pas trop mal aux jambes ce matin.
A la sortie de lit, j'ai vidé le sac et j'ai enlevé tout ce qui n'est nécessaire, tee-shirt (achetés en souvenir) jeans (jamais mis) polo....bref! je ne garde que le strict minimum du minimum.
Le village a un air du midi, avec des places, des gens sur tous les bancs, ( qui travaille ?) , du soleil, il ne manque plus que la piste de la pétanque.
Je suis content d'être dans un village pareil pour me reposer, il y a des hamacs le long des promenades, je pense que je vais bien récupérer.
Demain je passe au Pérou, et de plus de 500 m d'altitude je ais passer à 60 m. A moi la côte Pacifique pour une huitaine de jours ( a peu près). Dommage j'aurai bien passé la frontière un 8 mai.....
Voilou, voilà...
Basos a los tardos
Le Marcelou et Vinso.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR- Mardi 06 mai 2014 -199ème étape

Cliquez pour agrandir l'imageEtape jour:            LOJA (2225)
Distance jour:          73 km
Déniv+jour:              1513 m
Distance totale:      20451 km
Déniv+total:            165110 m
T°sur vélo:              23/14/23°c  Soleil/pluie-brouillard/soleil
Col n°08:    2985 m
Hola !
Journée copier/coller, des montées , des descentes, de la pluie......Je pars avec le soleil et il fait bon rouler dès le matin, peu de circulation, j'entends les oiseaux chanter.
Cap au sud, mais ici lorsque l'on va au sud, on a le soleil dans le dos. Au départ ça perturbe un peu l'orientation. Puis comme chaque jour, une douche rafraîchissant l'atmosphère. Aujourd'hui en plus j'ai eu droit au brouillard assez épais, il a fallu mettre les lumières. Puis de nouveau le soleil. Si je n'attrape pas froid avec ces changements de température ainsi que se couvrir pour les montées et les descentes, ah ! je suis bien occupé...J'ai gardé le short et le tee-shirt qui ont traversés l'Europe et l'Asie je mets seulement une veste Goretex pour la pluie et les grandes descentes. Pour l'instant ça va bien. 
J'adore les soupes d'ici, mais hier j'ai pris deux soupes aux haricots, plus du Pollo (poulet) aux haricots (deux sortes de haricots) mais il y a eu plusieurs arrêt en route, ça fait peut être trop d'haricots pour une soirée. Sinon, ''pollo con arroz'' ''pollo con papas'' ''seco de pollo'' pas de problème pour se nourrir, mais j'ai mangé en dix jours plus de poulet qu'en un an à Toulouse.
J'ai oublié de vous dire mais depuis le début presque j'ai le profil altimétrique sur openrunner, il suffit de mettre l'identifiant vinso31 et l'étape c'est tdm199 (comme pour aujourd'hui)tdm et le n° de l'étape, ça peut intéresser les curieux sur le profil de l'étape. J'essaierai de mettre un lien actif dès qu ej'en aurai le temps.
Je vais aller au lit, et comme d'hab il pleut dehors.
Bosos a los todos
Le Marcelou et Vinso
         
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR  dimanche 4et lundi 5 mai 2014-197 et 198ème étape

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:            ONA  (2285)                SARAGURO  (2565)
Distance jour:              112 km                            39 km
Déniv+jour:                  2126 m                            1162 m
Distance totale:          20339 km                        20378 km
Déniv+total:                162435 m                        163597 m
T°sur vélo:                  12/14°C  (pluie)                    23°C
col n°06:    3443 m                                            col n°07:  3073 m

Buenos dias, queridos amigos
Partir ou pas partir, c'est la question que je me pose ce matin à Cuenca car il pleut, et toujours la même réponses'il pleut huit jours, tu reste là huit jours ? je prends donc le courage et prépare le Vinso.
Sur cette étape je voyage souvent avec Dim (PCC) qui est parti de Toulouse à Valencienne faire le bisou à son fils, en autonomie et en essayant de mettre le moins de temps possible. Je suis avec lui car malgré son fort potentiel, il va quand même se découvrir sur son parcours. Bravo à toi DIM.
Pour mon parcours, encore dommage qu'il pleuve car c'est magnifique, l'arrivée sur Ona est magnifique. Avant les 7/8 kms de montée il y a une vingtaine de descente et par chance la pluie à finie de tomber, un soleil vient m'accompagner pour l'arrivée. Paysage somptueux.
Je demande en bas de Ona s'il y a un hôtel ? a qué distancia ? elle me fait signe juste derrière ,poquito , je lui fais signe que ça monte (village à flanc de montagne) no este difficile, la subita....poquito...
poquito...poquito mes genoux oui ! chaque jour j'escalade et désescalade des cols incroyables.
Mais la petite m'a envoyée dans un petit hôtel digne d'un petit chalet de montagne, neuf et d'une grande propreté. Impensable dans ce petit village. J'y rencontre des gens très souriants et sympathiques, ainsi qu'une jeune Belge.
Ce matin au départ d'Ona c'est une belle petite montée de 17 kilomètres qui démarre la journée. Je sens que je paie un peu l'étape d'hier qui a été dure, et l'idée d'atteindre Loja qui est à 106 km me paraît compromise, ce n'est pas la peine de me mettre à plat. L'occasion de s'arrêter se présente à Saraguro avec un beau panneau ''Hostal -wi-fi -etc etc'' . Je vais y faire une pause.
Le patron s'appelle Marcelo et a travaillé en France en 80 pour ramasser des fruits, puis les vendanges sur le Luberon, nîmes et Montpellier. Il connait un peu Toulouse.
Son hostal est encore en finition, il est en train de faire la peinture, sa pub est en avance sur la finition, mais c'est propre, et il y a l'eau chaude. Je vais en profiter pour laver le short et le tee shirt car avec la pluie d'hier j'ai enfilé la tenue encore humide, les chaussures n'avaient pas le temps de sécher non plus. Les pièces en Equateur ne sont pas chauffées donc difficile de faire sécher quelque chose.
La population du village est très différente des autres villages que j'ai traversés. Très marquée physiquement, le facial est très indien ou inca (je ne sais pas) les gens viennent au village pour vendre et acheter,  le vêtement est traditionnel, jeunes et vieux viennent ensemble au village, la peau est bien sûr tannée par le soleil mais aussi par le noir de la saleté, l'eau froide de la montagne ne doit pas être engageante pour investir dans une douche. Leur langage n'est pas l'Espagnol , le Quechua ?
Cela me fais penser à la propriété que j'ai vu ce matin. Imposant mur en pierre d'environ 2,5 m de hauteur, hautes, grandes et belles gilles laissant apercevoir une immense et belle habitation avec des bâtiments pour chevaux. Tout cela sur une très grande superficie. Devant le portail, un garde, un vigile armé de pistolet et de fusils ! pas facile d'être riche en Equateur ?
Il est vrai que la police est omniprésente, que beaucoup de vigiles armés sont bien sur sur les banques, mais aussi sur des petits commerces. (épiceries, fast food...)
La wi-fi à l'air de bien fonctionner et je vais essayer d'envoyer quelques photos et le news.
Bosos a los todos
Le Marcelou et Vinso


                                                      
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR- 30 avril-01 et 02 mai 2014 - 195 et 196ème étape

Cliquez pour agrandir l'image

Etape jour:              ALAUSI (2340)                                              CANAR (3160)                CUENCA (2800)
Distance jour:          94 km                                                                                                        70 km
Déniv+jour:              1611 m                                                                                                        1103 m
Distance totale:      20157 km                                                          Bus                                  20227 km
Déniv°totlal:            159206 m                                                                                                  160309 m
T°sur vélo:              11 à 12°C  pluie toute l'étape.                                                                  14°/23°C      pluie à 10 km de l'arrivée
Col n°03:    3316 m                                                                                                                  Col n°05: 3550 m         
Col n°04:    3385 m
Buenos dias, queridos amigos

Mardi 29 avril 2013
Aujourd'hui mardi je me prépare à prendre le bus pour le village de Guaranda, mais avant j'ai eu les copains du PCC (TGV spéciaux)  devant une bonne table et de bonnes bouteilles (vu) et ça fait du bien de discuter avec eux. Cela me fait penser que j'ai reçu il y a une semaine en copie un e-mail de remerciements pour les membres du PCC de Christine Mahot, que je vous mets en copie.
de                christine.mahot8@sfr.fr               
à                "pinsaguelcycloclub" <pinsaguelcycloclub@gmail.com>
cc                "jl.stlivrade" <jl.stlivrade@wanadoo.fr> ;  "Marcel JOFFARD" <marcel.joffard@wanadoo.fr>
date                23/04/14 23:19
objet                corrida de Toulouse
voir l'en-tête complet
Bonjour à toutes et à tous,
je remercie les  membres du Cyclo pour leur  engagement "bénévole"à la Corrida de Toulouse auprès de l'association des parents et amis des enfants de Bousquairol
Sans votre participation , le partenariat n'aurait sans doute pas été possible et j'en suis très touchée.
1 grand MERCI à tous

Christine

christine MAHOT:
Présidente Asso.Parents Bousquairol et Présidente organisation course"Frouzins-Bousquairol"
8 Rue Jules Ferry
31270 FROUZINS
christine.mahot8@sfr.fr
05.61.92.60.91 / 06.72.44.52.83


Je disais donc qu'après le bavardage avec les copains, je suis allé prendre le bus pour Guaranda. J'aime le bus équatorien, car il est fait d'animation, par les marchands qui montent à un arrêt font leur démonstration et quittent plus loin le bus, mais un autre va venir....
Finalement je ne suis pas déçu de ne pas être parti à la montagne avec les Hiélèros car le Chimborazo est dans les nuages et sous la pluie (là haut peut être la neige). Il pleut depuis ce matin et les deux heures de bus se font sous la pluie. Mais le paysage est quand même joli avec ses champs cultivés à flanc de montagne. Un joli panorama. Je suis monté aujourd'hui à plus de 4200m et vu mes premières vigognes. Un petit tour au marché du village, une bonne soupe de poisson et retour à Riobamba afin de préparer les futures étapes.
Ils sont petits ces indiens, dans le bus si tu te mets au fond  tu as l'impression d'être seul, pas un chapeau qui dépasse.
Mercredi 30 avril
Départ de Riobamba sous la pluie qui m'accompagnera pendant toute la journée, ce qui fait quelques coups de froid surtout dans les descentes.
Dommage que cette étape se soit accompagnée de la pluie (je ne peux sortir l'appareil photo ) car c'est un paysage magnifique, j'ai droits à tout, la faune et la flore, Le petit train touristique qui part d'Alausi (Jo du PCC c'est ton train ) est entrevu trois à quatre fois le long de mon itinéraire. Les collines ouvragées de cultures diverses donnent un patchwork de couleurs différentes, les vert avec la pluie sont de plusieurs tons, et tout ça avec des collines et volcans à plus de 4000m. MAGNIFIQUE !!!
Côté vélo, ça monte et ça descend mais aujourd'hui je sens que la forme reviens, je me suis demandé à Guamote si je m'arrêtais pour enfin me mettre à l'abri, mais il était midi et j'ai décidé de continuer pour rester dans ce merveilleux paysage. Je me suis arrêté une quarantaine de kilomètres plus loin à Alausi. Village assez pauvre, entouré de collines et recevant ainsi le brouillard dans la fin d'après midi.
C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de villages, ils sont dans le creux ou le flanc des montagnes et n'échappent pas aux nuages que celles ci arrêtent.
Nettoyage des bagages qui sont plus noirs que jaune tellement que j'ai été arrosé par les voitures et bus qui me doublaient. Une bonne douche (chaude) et me voilà prêt pour un petit repas car l'étape m'a donné faim.
Une question Doc: il me semble que j'avais tendance à respirer plus vite aujourd'hui. Altitude + l'humidité feraient ils cela ?
jeudi 01 mai
J'ai décidé aujourd'hui de prendre le bus sur 50/60 kilomètres, car l'étape comporte trois à quatre aiguilles qui sont à +de 10% et trois à plus de 15%, je mets donc le Vinso et la BoB dans la soute.
Nous partons donc à 10h30, pas le temps d'aller défiler, ce sera un premier mai déwallsuer.
Mais le bus n'est pas plus rapide que le Vinso, car au bout de 1/2 h arrêt sur panne technique, tout le monde descend. Un bus de passage qui va à Cuenca prendra une partie des passagers (dont moi) et je fais le transfert des bagages de Vinso et de la BoB. Le bus n'est jamais bon pour les vélos, mais là il y en a deux !
Je m'arrête donc dans un petit village qui ne voit jamais le touriste, petit village tout en hauteur, les rues pavées sont entre 10 et 12%. On sent dans ce village la précarité, les gens me regardent comme une bête curieuse, certaines personnes me demandent d'où je viens, où je vais. Je trouve un Hostal qui a une chambre de libre, les hostals ont des chambres à plusieurs lits et qui accueillent plusieurs personnes..
Petite visite du village car il n'y a rien d'extraordinaire et la pluie arrive comme chaque fin d'après midi.
Vendredi 02 mai
Départ avec un temps mitigé, le soleil essaie de percer mais l'on voit au loin qu'il lui sera difficile d'être présent.
Dès le départ c'est une montée ! le plat du jour ce sera au resto ce soir et avec de la chance si c'est du jour. Onze kilomètres de montée jusqu'à 3600m puis 20 à 25 kilomètres de descente. J'en connais au PCC qui se régaleraient de ces descentes. J'use d'ailleurs pas mal les  patins de frein, poids plus la pluie ça use.
J'arrive sur Cuenca avec la pluie et je cherche un hôtel sur le centre afin d'être près des sites à visiter, je négocie sur un hôtel et je suis content qu'il accepte car il se met à faire un orage d'une grande violence et qui dure.
J'apprends que Dim (PCC) est parti ce matin de Toulouse jusqu'à Valencienne en essayant un temps record. Je suis ton étape Dim, tu as le même temps que moi, pluie et fraîcheur le matin tôt. Bon courage.
Après l'orage une très courte visite de la ville qui est magnifique, demain j'espère qu'il fera un temps meilleur.
Bosos a los todos
Le Marcelou et Vinso

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR- Lundi 28 avril 2014 - 194è étape.

Cliquez pour agrandir l'image
Etape du jour:            RIOBAMBA  (2750m)
Coln° 02  à  3626m
Distance jour:              64 km
Déniv+ jour:                  1394 m
Distance totale /        20063 km
Déniv+ total:                157595 m
T°sur le vélo/            de 14° à 20°C
Buenos dias, queridos amigos
Je me demande pourquoi j'ai mis trois plateaux sur le Vinso, je ne suis pas prêt à mettre le gros.....
Que dire de cette étape sinon qu'elle a été physique dès le début avec deux montées dans la ville d'Ambato qui devaient faire au moins 12% avec les bus qui te crachaient des échappements NOIR !!
quel départ ! douze c'est mon maximum avec ce poids.
Après ? et bien pour changer je me suis fais une petite montée jusqu'au col  Urbina-Chimborazo à 3626m et ma joie en haut du col car je savais que j'avais plus de 20 km  de descente et de faux plat.
J'ai échappé encore une fois (pourvu que ça ''doure'') à la pluie qui n'ai arrivée qu'après moi à Riobamba.
Sinon sur le terrain les volcans étaient dans les nuages, surtout le Chimborazo qui est à 6310m, mais l'on peut découvrir ces patchworks de cultures à une altitude de plus 4000m. Tout est cultivé, même sur des pentes raides. Magnifique panorama.
La ville de Riobamba est mignonne, très animée et avec quelqueq beaux monuments. J'ai déjà été faire un tour de trois heures de balade, car lorsque j'arrive, pas de sieste, visite ! la récupération se fait en se mettant au lit de bonne heure.
Il n'y aura pas de trck avec les Helieros, je ne suis pas assez chaussé, et ils monte à 4000/4700, et je ne vais pas acheter une paire de chaussures de montagne pour cette balade (en plus c'est lourd). Je m'en ferai d'autres. Je vais essayer de trouver un bus demain (je reste un jour à Riobamba) pour aller voir le marché de Guaranda même s'il avait été mieux de le faire d4Ambato. On fait pas toujours ce qu'il faut, les informations arrivent quand elles peuvent.
Je me suis trouvé un petit hôtel sympa en centre ville, avec eau chaude et wi-fi pour 15$ super propre et tenu par une mamie.
Bosos a los todosinso
Le Marcelou et V
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR-Dimanche 27 avril 2014 - 193ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
ETAPE DU JOUR:      AMBOTO  (2577m)
Distance jour:      47 km
Déniv+jour:          679 m
Distnce totale:    19999 km
Déniv+total:        156201 m
T°sur vélo:        16 à 20°C
Buenos dias, queridos amigos
Un bon petit dîner et une bonne nuit la veille  d'une petite étape jusqu'à Ambato. Triste ville qui s'étend au creux de la montagne, sans vie, sans coeur de village. Un stop village  pas très réussi. D'abord il faut se gagner la ville car tu descends pendant un bon moment sur la banlieue, mais tu remonte pour le centre ville par une pente qui n'est pas mal. Ville très étirée sur la longueur et les flancs de la montagne, même le centre ville est sans vie.
J'ai pris mon temps étant donné la courte étape, petit déj. en cours de route avec soupe de poisson avec vue sur la montagne.
Ici beaucoup de rues et de routes pavées, mais les pavés c'est la même histoire que les plaques en ciment, chacun vit sa vie séparément de l'autre ce qui fait que ce n'est pas très agréable pour le Vinso et moi même.
La température ce matin était un peu fraîche surtout la différence entre les descentes et les montées tu ne sais jamais comment te vêtir.
La température est ben sûr en fonction de l'altitude, et elle peut perdre 5°C tous les 200m au dessus de 4500. Bien sûr je ne suis pas là, mais l'Equateur compte 33 sommets couvert de neiges éternelles.
Pour l'instant au creux des vallées, les températures varient entre 14 et 20°C.
La Sierra (montagne en Espagnol. Je progresse ! ) occupe le quart du territoire à une altitude moyenne de 3000m et la panaméricaine traverse le pays entre les deux cordillères occidentale et orientale. La plupart de la population (45%) vit sur les hauts plateaux d'agriculture et d'élevage. La population surtout métisse dans la sierra,où  l'éthnie Queschua est majoritaire, puis les Chibulen,les Saraguro... Les Serrano (habitants des hauts plateaux) ont la réputation d'être farouches et peu éloquents, la langue espagnole leur étant parfois étrangère. Mais chacun sait que les Serrano sont des gens bons.
Parmi tous les volcans en activité, le Tungurahua est l'un des plus menaçant avec le Reventator, le premier situé à 130 km de Quito et à 10 km de Banos, s'élève à 5016 m d'altitude. Il connaît  régulièrement
un regain d'activité éruptive en crachant d'important nuages de cendres et de gaz pouvant s'élever jusqu'à 8 kilomètres d'altitude. En éruption depuis 1999, son activité avait repris en 2010. Aujourd'hui le niveau d'alerte est passé en orange mais la vigilance reste d'actualité. Quand le danger est trop grand les habitants sont généralement évacués. Banos en quinze minutes pourrait souffrir... Le Reventor est lui moins dangereux car il est situé dans une zone non habitée. Mais sa larve a coulée en 2008 et les spécialistes prévoient une éruption majeure d'ici 50 ans avec un fort tremblement de terre.
Demain départ toujours cap sud sur Riobamba au pied du Chimborazo (6310). Si je trouve le guide et s'il trouve que je suis suffisamment équipé (ça fait beaucoup de si ) j'essaierai de monter sur ce volcan voir les derniers hieleros qui vont chercher la glace à plus de 4000m et qui la redescendent  pour la vendre une poignée de dollars.
voilou,voilà. Vous faîtes quoi demain ? moi j'emfourche Vinso et  cap au sud de ce pays qui n'est pas plat.
Hasta prontoinso
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATEUR- Vendredi 25 et samadi 26 avril 2014-191 et 192ème étape

Cliquez pour agrandir l'image
ETAPE JOUR:          MACHACHI (3200m)              LATACUNCA  (2760m)
Distance jour:            58 km                                          57 km
Déniv+jour:                1036m                                          691 m                       
Distance totale:        19895 km (avec Quito)                58 km
Déniv+total:              154831m                                      155522
Col n° 01 Cotopaxi 3515m
T°sur vélo: 34°C à 11h30 puis chute à 17 avec pluie      16°C (16 sur compteur mais beaucoup plus froid avec le vent, à la limite de mettre les gants)
Comos estan ? muy bien ? my tambien.
Quand je dis que je vais bien, plutôt un peu fatigué, les 23 jours sans vélo depuis Singapour, je le paie maintenant, c'est trop d'inactivité pour attaquer en forme ces pentes.
Je suis donc attaqué par les crampes et j'arrive bien content à Machachi pour faire quelques étirements afin qu'il n'y ai pas trop de reste pour le lendemain. Une bonne douche (chaude !) un bon repas et au lit.
je n'ai fait que monter descendre aujourd'hui, et j'ai l'impression que la grande plaque à été montée pour rien, elle ne servira pas dans la Sierra.
Le temps est superbe, 34°C avec soleil mais ça ne dure pas, c'est la fin de la saison des pluies, et deux orages me tombent dessus avec de suite un rafraîchissement de la température. Le soir pour aller manger, pluie et avec la fatigue je sens le froid, je suis à 3200m d'altitude.
Aujourd'hui après une bonne nuit de récupération (enfin j'espère) il y a encore quelques séquelles des crampes d'hier mais l'étape est courte avec la première moitié à descendre et monter puis une belle descente et un faux plat descendant.
J'ai essuyé les premières gouttes de la journée et depuis ça n'arrête pas de tomber.
De 3200 je suis redescendu puis remonté à 3300 puis redescendu à 2790. Même plus bas la pluie est désagréable et froide.
Je pense que c'est un continent ou il faudra un gros gros moral, car si tu regardes ton compteur tu te demandes ce que tu fais ici à 7/h et sur certaines pentes 5/h, je me demande si à cette vitesse il ne me faudra pas 3années  pour faire le sud...........
Le Cotopaxi était dans les nuages aujourd'hui et avec les averses qui tombent depuis 13 heures je pense que j'ai bien fait de ne pas le faire comme c'était prévu<. Emilien à Singapour m'avait mis en appétit pour monter à sur le parc du Cotopaxi puis de bivouaquer à 4000m. Belle montée et belle vue sur le volcan. Mais les crampes d'hier m'ont dégonflées, ce n'aurait pas été sage.
On m'a dit que les photos étaient trop petites, je vais donc les agrandirent, mais je ne le ferai que sur le pays traversé car j'économise le blog qui commence à être chargé et il me faut beaucoup de temps pour transmettre les news. Je prends en général un hôtel avec wi-fi dans la chambre et ça part la nuit pendant le repos du guerrier.
Pendant que je fais les news ça tombe violent !
Bosos a los todos
Le Marcelou et Vinso




Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

EQUATUEUR- Tumbaco mercredi 21 et jeudi 22 avril 2014

Comos estan ? muy bien ? my tambien
Le départ du gringo se prépare, aujourd'hui mercredi j'ai tracé mon itinéraire, acheté les derniers achats nécessaires (patins de freins, rustines et colle..) pour les prochains quinze jours et la traversée de l'équateur qui est un petit pays. Quelques achats de nourriture également ( soupes, pâtes, thé...) pour les bivouacs, car maintenant terminé les vacances au Club Med avec les saunas et massages, c'est le départ pour les grands espaces et . L'Equateur compte une quarantaine de volcans le long de la cordillère des Andes et la route qui va de Quito à Riobamba (celle que je prends) est appelée ""l'allée des volcans"". Ces colosses dépassent souvent les 5000m avec le plus haut à 6310m. Plusieurs d'entre eux comme le Reventador et le Tungurahua sont extrêmement actifs et connaissent des éruptions fréquentes. Le Tungurahua (5015) est d'ailleurs surnommé ''Gorge de feu''.
Voilà la pression monte et demain ce sera les derniers préparatifs, et les derniers moments pour régler les différentes obligations de contraintes toulousaine.
J'espère que j'arriverai à vous faire parvenir de belles photos et vidéos pour vous faire rêver, car à voir les résultats sur les blogs des cyclos de la casa, c'est superbe.
Je vous mets les vidéos de la Malaisie et de Singapour qui ne sont pas passés la dernière fois.
Puis une chanson pour ma fille qui fête ses 17 ans de mariage.
Bosos a los todos
Le marcelou et Vinso

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

QUITO-EQUATEUR-  Casa del ciclistas de Tumbaco      Dimanche 20 avril 2014

Cliquez pour agrandir l'imageComos estan ? muy bien ? my tambien
Je suis au coeur des Andes, à Tumbaco qui est à 15 kilomètres de Quito et donc à une vingtaine de kilomètres au sud de la ligne équinoxiale., à 2850m d'altitude au pied du colossal volcan Pichinda et son sommet enneigé à 4747m. La ville est ceinturée par les montagnes, Quito est la seconde plus haute ville du monde après La Paz. Ville de deux millions d'habitants.
La ville est entourée de verdure avec la colline de la vierge du Panecillo au sud, les flancs du volcan Pichincha à l'ouest et la colline d'Itchimbia à l'est.
La saison des pluies en Equateur est donnée dans les Andes (Sierra) décembre à début mai, qui se produisent soit en début de matinée soit dans l'après midi., mais depuis que je suis là, le climat semble être capricieux entre le soleil et la pluie fine du soir lorsque ce n'est pas orage.
Et puis après un long voyage et une arrivée de nuit sur Quito, tu te frotte les yeux au réveil, quel changement alors que tu débarque de l'Asie ! d'abord sur les habitants petits et fins que tu viens de quitter, ici petits mais bien en chair, les femmes jeunes et vieilles ont souvent des vêtements moulants malgré les rondeurs , puis sur l'Asie tu laissais tout dehors sans te soucier du vol, ici le sport numéro 1 est ''le vol à la tire''tu tiens tout en sécurité sous tes bras et tu évites  les zones que l'on  t'a signalées dangereuses malgré l'omniprésence de la police. Quel changement ! quel réveil !
J'ai bien sûr fait une visite à la ville, et une visite  au ''Mitad del mondo'', mais j'aurai dû inverser les jours, car mon ignorance sur le calendrier m'a fait rater le fameux défilé, ''imitant'' Jésus et sa croix, se flageolant.....Bien sur hier au Mitad del Mondo il y a eu une petite procession, mais je croyais que c'était une réplique touristique.
Le soir à la casa del ciclistas notre hôte nos a invité à manger avec sa famille une Fanesca un bon petit plat traditionnel, et lorsque j'ai demandé pourquoi le jour était férié ils m'ont répondu que c'était une fête religieuse, aujourd'hui ils sont encore en famille, mais c'est ma fille qui m'a dit ce midi sur Skype que c'était Pâques ! Bref mon ignorance religieuse rejoint mon incompétence calendaire.
J'ai donc raté cette procession, puisque j'étais en train de faire des  photos sur  cette ligne équoitoriale, avec bien sur la moitié du corps dans chaque émisphére , la moitié de toi en hivers l'autre en été (printemps/automne) .
Je suis à cette casa de ciclistas jusqu'à jeudi et ce sera le grand départ. En attendant je me fait des petites sorties vélo  pour m'acclimater à l'altitude et aux pentes rigoureuses. Il me faudra rouler le matin et arrêter avant l'orage du soir (si possible). Cette casa est une auberge pour les cyclonomades, nous étions jusqu'à huit ( A deux méricains,deux Argentins, deux Danois, un  Anglais et un  Français) ce soir il n'y a plus que les deux Argentins qui sont là depuis deux semaines et moi, mais demain il ne restera que le Marcelou car les copains argentins enfourchent leurs montures pour la Colombie puis redescendre sur Santa Fé en Argentine.
Si je n'ai pas assisté à la dernière coupe du monde (Canada) ici il sera difficile de l'oubliée, ce sera une agréable découverte de voir cette passion du foot chez nos amis de l'Amérique du Sud.
je vous mets une vidéo sur la Malaisie et  peut être sur Singapour.
Basos à los todos
A bientôt sur les grands espaces.
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 7 octobre 2016