GRECE

impressions sur la Grèce


Ce que j'ai aimé en Grèce
  • Le soleil
  • la gentillesse des Grècs
  • L'hospitalité Grèque
  • l'honnêteté  des Grecs, tu ne paie pas plus parce que tu es touriste
  • la richesse de ses monuments
  • le dilettantisme des habitants
  • les moments passés sous une terrasse
  • la soirée chez France Anne et Mattéo

Ce que je n'ai pas aimé en Grèce
  • la signalisation qui est sans les n°des routes, les panneaux taggés,illisible ce qui n'est pas facile avec l'alphabet Grec.
  • Les chiens qui sont agressifs
  • le dilettantisme qui très agréable lorsque comme on est de passage,mais qui reste un gros inconvénient pour la relève économique du pays.
  • l'état des routes



Guide > Europe > Grèce > Carte d'identité
Carte d'identité Grèce
  • Superficie : 131 944 km² (et 14 854 km de côtes).
  • Population : 10 787 690 d'habitants (recencement 2011).
  • Capitale : Athènes.
  • Langue officielle : le grec moderne.
  • Monnaie : l'euro, qui a succédé à la drachme millénaire.
  • Régime politique : république parlementaire.
  • Chef de l'État : Karolos Papoulias (depuis février 2005).
  • Chef du gouvernement : Antonis Samaras (conservateur ; depuis juin 2012).
  • Religion : orthodoxe à 98 %.
  • Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco :
  • Athènes : l'Acropole.
  • Îles grecques : l'Acropole d'Athènes, la ville médiévale de Rhodes, les sites de Pythagorio (tunnel d'Efpalinos) et l'Héraion à Samos, le centre historique de Chora à Patmos et le monastère de Néa Moni à Chios.
  • Grèce continentale : le temple d'Apollon Épikourios à Bassae (Vassès), le site archéologique de Delphes, le mont Athos, les Météores, les monuments paléochrétiens et byzantins de Thessalonique, le site archéologique d'Épidaure, le site archéologique d'Olympie, la ville médiévale de Mystra, le site archéologique de Vergina, les sites archéologiques de Mycènes et Tirynthe et la ville de Corfou.

Économie

Officiellement, la Grèce avait réussi à se transformer pour satisfaire au carcan des critères de convergence du traité de Maastricht, lui permettant, in extremis, au club, et l'adoption de l'euro début 2002.
Mais en septembre 2004, les statisticiens d'Eurostat ont révélé que la Grèce transgressait les règles du pacte de stabilité... Déficit record (7,9 % du PIB l'année des J.O.) et dette au-delà des 100 % du PIB.
Le gouvernement Karamanlis (2004-2009) a assuré avoir réduit ce déficit, mais la crise internationale est arrivée... À la mi-2009, le FMI prévoyait, pour 2010, un déficit de 7,1 % et une dette publique de 103,4 % du PIB.
Affichant un niveau de vie inférieur de 10 % à la moyenne de la Communauté européenne, la Grèce est première, devant l'Italie, pour la part qu'occupe l'économie souterraine (au moins 30 %)...Fin 2006, le gouvernement grec a révisé d'un seul coup de 25 % son PIB à la hausse, afin de prendre en compte cette économie parallèle et d'« alléger », un peu artificiellement, son taux d'endettement. Mais l'office des statistiques de l'Union européenne (Eurostat) a retoqué la manip.
La Grèce se plaçait, avec l'Irlande, parmi les tout premiers pays bénéficiant des subsides de Bruxelles.

Une économie poussive... et grise

Depuis des années, on sait que les fondamentaux de l'économie grecque ne sont pas brillants.
Seuls deux secteurs s'en sortent bien. Le tourisme compte pour 18 % du PIB. La Grèce a aussi pour elle sa marine marchande : elle est officiellement la première du monde (17 % de la flotte mondiale), et il faut y ajouter deux fois plus de navires immatriculés sous pavillon de complaisance.
Derrière ces deux « poids lourds », le reste de l'économie grecque n'est guère connu pour ses performances. Principal handicap, un secteur public pléthorique et jugé peu efficace. La Grèce cumule un fort déficit budgétaire et un fort endettement, ce qui n'est pas le cas de l'Irlande et de l'Espagne (fort déficit mais endettement faible), ni de l'Italie (fort endettement, mais déficit encore raisonnable).


Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Samedi 11 mai 2013 - 55ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Komotini - Monastiraki
Distance jour: 92 Kms
Déniv+ jour:  629 m
Distance Totale: 4934 kms
Déniv+ total:49666 m
T° sur vélo:  32°C

Agopiti fili,kalispèra
Dernière étape pour la Grèce, car demain matin c'est la Turquie qui commence. J'ai l'impression d'être en Grèce depuis longtemps, je compte et effectivement 21 étapes tout le long de ce pays que je n'avais pas imaginé aussi montagneux. (mauvaise préparation). 18904 m de déniv+ pour 1913 kms soit 900 m par jour pendant 21 jours, alors que sur mon planning j'avais prévu 1430 kms et 8139 de déniv+.
Par contre j'avais prévu 23 jours en Grèce et demain je passe la frontière le 23 ème jours. Je suis donc pas trop mal préparé (je me flatte, j'aime ça) Quand je regarde ce que j'ai fait, ça fait env. 5000 kms et env. 50000m de déniv+ le mollet peut être dur.
Donc aujourd'hui une étape courte dans le temps car je me suis arrêté au départ car je demandais la direction à un gars(en Anglais) qui me réponds en Français (il avait vu la drapeau) et me fait signe de venir boire un café, car c'est un belge d'origine qui a ouvert ce café il y a 20 ans.Nous avons discuté de la crise puis de la prise de position de certains Grecs sur les immigrés, notamment les Turques qui sont nombreux dans cette province. Quand je dis nous avons discuté, il est évident que j'écoute surtout ce que l'on me dit. Puis à 14h30  je me suis arrêté à Alexandroupoli (pour être honnête) pour une pause casse croûte. Je me suis arrêté à un camping vachement chouette mais il était midi, un peu tôt pour s'arrêter.
Rencontre avec des Lyonnais (encore !) en moto qui partent faire un tour en Turquie.
Puis je me suis fait le parcours de la via Egnatia, voie Romaine qui traversait les Balkans en reprenant un ancien tracé de voie Macédonienne construite aux alentours de -146.
Empruntée par les armées Perses,Grecques et Macédoniennes ,elle prolongeait l'itinéraire de la voie Appienne et de la via Traaîne jusqu'au passage Europe/Asie.
La voie Egnatia est une des rares voies Romaines hors d'Italie à porter un nom, ce n'est qu'en 1974, grâce à la découverte du milliaire de Gallika près de Thessalonique que la question fut résolue.
L'inscription bilingue latin grecque de la borne militaire portait le nom du plus haut magistrat de la Macédoine au moment de la création de la route: Gnaeus Egnatus.
Séquence culturelle terminée.
Généralement lorsque je vois une personne cueillir des herbes, je m'arrête pour voir et demander si c'est pour la cuisine et éventuellement sentir, ce matin pas besoin de sentir j'ai reconnu les pissenlits.
Les deux femmes proposaient que j'en prenne un peu dans une poche, mais dans du plastique avec cette chaleur, j'ai pas accepté. Dommage, car avec des oeufs durs......
Comme la journée a été courte, j'en ai profité pour nettoyer vinso, une douche avant de quitter l'Europe. Il commençait à être sale
Attention un appel Skype, ce doit être les fous du vélo.
Cela fait du bien de voir tous les copains, j'aurai bien pris l'apèro avec eux, un p'tit Ricard !
Je vais maintenant casser la croûte, car j'ai faim.
Me voilà de retour, pas pour longtemps car je vais de nouveau Skyper avec ma fille.
Après cette petite journée, je vous dis kalinichta,avrio pali
Le Marcelou et vinso (tout propre)



Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Vendredi 10 mai 2013 - 54ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: Kavala - Komotini
Distance jour:  111 kms
Déniv+ jour: 547 m
Distance totale:  4842 kms
Déniv+ total:  49037 m
T° sur vélo:  28°C

Kalisméra

les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Aujourd'hui il fait beau, la température est remontée et l'eau des bouteilles va descendre.
Je disais hier que quelque chose me semblait changer le long de la route. Je ne sais toujours pas exactement quoi, c'est vrai qu'il n'y a plus autant de café dans les villages, donc moins de monde aussi, les habitations sont plus récentes et plus soignées, ce n'est pas net, mais ce n'est pas la même Grèce. J'observe encore demain.
Il y a beaucoup de champs cultivés, et beaucoup de main d'oeuvre étrangère. C'est vrai qu'il ont la Bulgarie au dessus, et la Turquie à côté.
J'ai rencontré un routard Allemand, Thomas qui revenait de Constantinople (je suis encore en Grèce) et qui me disait de faire attention dans les grandes villes, car c'est d'après lui dangereux. Il est furieux aussi contre les chiens en Turquie, je lui dis qu'il ne sera pas dépaysé en Grèce. Il a demandé six semaines de congé à son patron et il se fait une partie de la Turquie et de la Grèce du nord.
La route d'aujourd'hui est agréable et de bonne qualité, il n'y a que la verdure (arbres et herbe) qui rétrécit la route, le budget n'a pas été voté certainement. Je pense que l'entretien des routes sera peut être un problème pour la Grèce, car l'état routier n'est pas fameux et s'ils n'entretiennent pas ça deviendra comme son voisin L'Albanie.
Demain je ferai une petite étape, car je serai près de la frontière Turque, j'ai rendez vous sur Skype avec les affreux cyclos de Boulogne sur Gesse,L'Isle en Dodon et La Batiste Maupas et je sais qu'en Grèce j'ai le wi-fi assez facilement, je ne sais pas en Turquie comment ils sont équipés. Donc je ne passerai pas la frontière demain soir, ce sera pour le lendemain matin. J'en profiterai pour faire une toilette à vinso, il n'a pas pris de douche depuis le départ, et avec la pluie d'hier dès que je le touche j'ai du noir sur les mains. Il est temps de nettoyer.
L'Europe va bientôt se terminer, il ne reste plus que quatre continents, vu comme ça, c'est pas énorme.......
Par contre il va falloir que je fasse attention, car à Athènes j'ai perdu 50 euros, et ce soir je viens de m'apercevoir qu'en Europe j'ai perdu 13 kilos.......
agapiti fili,kalispèra
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Jeudi 09 mai 2013 - 53ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  LAGKADIKIA - KAVALA
Distance jour:  148 kms
Déniv+ jour:  756 m
Distance totale:  4731 kms
Déniv+ total:  48490 m
T° sur vélo:  17°C

Kalimera
Un bel orage hier soir et cette nuit a fait tomber sacrément la température, j'ai roulé aujourd'hui avec 17°C, alors qu'il y a quatre jours j'étais à 40°C. C'est donc sous la pluie que je prends le départ, mais il ne fait pas froid, mais ça fait longtemps que j'avais vu la pluie.elle sera là les 3/4 de l'étape, mais je crains que ce soir il ne pleuve encore.
Très belle route, très peu de déniv+, bitume impeccable, paysage très agréable, mais il faut toujours quelque chose: les chiens, ce fut ma journée à chiens.
Après en avoir pris au spint, c'est un féroce (peut être le + féroce) qui m'a fait peur, mais en me courant après il a glissé sur la chaussée mouillée, la prmière glissade ne l'a pas arrêté, mais la deuxième il a roulé en faisant un salto qui l'a enfin découragé. Puis ensuite ce sont six chiens qui eux m'ont encerclés, j'ai pris le bâton à la main, mais rien à faire. J'ai gueulé au berger qui m'a levé les bras en l'air en aillant  l'air de dire "je n'y peux rien" j'avais envie de lui mettre aussi des coups de bâton. Je m'en suis sorti qu'avec l'aide des voitures qui poussent les chiens en klaxonnant. Le petit Suisse m'avait prévenu des chiens Grecs, je comprends, mais dès que tu prends des petites routes... aujourd'hui j'ai eu une voiture environs toutes les 1/2 heures, après calme. Vraiment une belle route qui m'a fait oublier que je la faisait sous la pluie.
Il me semble que les habitudes ne sont plus les même, moins de café terrasse et moins de personnes aux terrasses. C'est bizarre, il semble que c'est plus calme. A confirmer demain.
Samedi, j'essaierai d'avoir la bande de cyclos de L'Isle en Dodon, de La Bastide Maupas et de Boulogne sur Gesse qui sont quatre jours dans les Pyrénées.
Sur ce dernier commentaire  kalispèra
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mercredi 08 Mai 2013 - 52ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Théssalonique - Lagkadikia
Distance jour:  48 kms
Déniv+ jour:  633 m
Distance totale:  4583 kms
Déniv+ total:  47734 m
T° sur vélo:  27°C

agapiti fili, kalispèra
Trouver l'adresse des magasins de vélo, marquer plusieurs magasins sur le plan de la ville puis l'adresse sur un papier pour ensuite mettre le tout dans le porte carte et partir à la chasse au trésor.
Je m'arrête souvent pour déchiffrer les noms des rues. Premier mag fermé ! deuxième ouvert et il me prend de suite. Vinso monte sur le billard, et sans anesthésie amputation de la roue arrière.
Le gars essaie de dévoiler la roue, m'appelle et me fait voir l'élargissement intérieur sur une petite partie de la jante, et cela empêche de remettre en ligne la jante. Ils n'ont pas de jantes identiques (Mavic36 rayons), ils téléphonent à des collègues, rien sauf un qui a une jante qui ressemble à la mienne sauf que le prix est de 300 euros. Je décline l'offre et je prends une jante qu'ils ont en magasin, on verra bien la solidité de celle ci. 5Mr Jolly si vous me lisez, normal ce défaut ? peut être en parler à Mavic car 4500kms c'est peu.) C'est vraie que les routes sont de très mauvaises qualité. Je décide de changer la chaîne (à 500 kms près). Bref ça a pris la matinée, il est 12h30 lorsque je monte sur le vélo. Deux heures de montée, il a bien fait de m'alléger de 130 Euros.
Je trouve qu'il fait frais, normal ''il ne fait que 27°C'' c'est quand même 10 de moins que d'habitude.
Je suis en descente, j'entend un bruit de frottement à l'arrière, j'arrête, je regarde je ne vois rien, ça persiste, je regarde de nouveau sans succès. D'un seul coup, pssst crevaison arrière. Réparation, vinso de nouveau en route et là plus de bruit de frottement. Je ne comprends pas !
Quelques gouttes de pluie sur le soir, mais même pas assez pour mouillé mon beau crâne dégarnie, mais pendant que je vous News, l'orage éclate et la pluie est beaucoup plus puissante.
Allez après cette dure journée, je vais vous dire kalinichta, avrio pali.
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mardi 07 mai 2013 - 51ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Katerini - Théssalonique
Distance jour:  101
Distance totale:4535 kms
Déniv+ jour:  500 m
Déniv+ total:  47101 m
T° sur vélo: 34°C

γεια
Aujourd'hui j'ai encore permis au soleil de se lever avant moi, j'ai le temps car je pense que le magasin de vélo n'ouvre pas avant 8h1/2 - 9h.
En passant sur la rue principale, aucun commerce ouvert, seul les café avec déjà du monde en terrasse. Je m'adresse à la serveuse de l'un d'eux et li demande à quelle heure les commerces vont ils ouvrir ce matin ? Aujourd'hui c'est fermé me dit elle, demain c'est ouvert. décidément quand c'est la fête, c'est la fête !
Il ne me reste plus qu'à partir, j'avais fais une étape courte pour le vélo, je vais faire héssalonique aujourd'hui, c'est la deuxième ville après Athènes je trouverai bien un magasin de cycles.
Je commence par ne pas trouver la bonne route pour sortir de la ville, je demande à une flic qui m'envoie sur l'autoroute, je retourne en arrière et c'est la route qui passe devant le poste de police qui est la bonne direction. Bravo madame la policière. C'est notre georges qui aurait fait ça.
Route au milieu de champs cultivés, ballets de tracteurs tout le long du chemin. Travail du champ, piquage du tabac, ramassage des fèvves.....Ils bossent, ils n'attendent pas demain !
J'arrive à un cas de conscience, pour aller à Thessalonique il faut faire sur route qui monte et descend une soixantaine de kilomètres de plus que si l'on prends l'autauroute, qui lui est plat et bien goudronné.
Mon choix est fait, je me tape 30 kms sur l'autoroute qui est extrêmement roulant, j'ai l'impression d'être en sécurité avec la bande d'urgence assez large. Quelques coup de klaxon, pas de colère mais d'encouragement. Ce que je n'avais pas prévu, c'est le péage ! Je suis attendu par le patrouilleur et son collègue (mais pas de flic) L'idiot j'ai toujours sut le faire, c'est assez naturel chez moi. Il parait que je n'ai pas le droit de rouler sur l'autoroute, les motos oui, mais pas les vélos. Je suis vraiment désolé, mais que faire maintenant? La barrière est baissée, je ne peux payer le prix d'une moto mais ils n'ont pas le prix du vélo. Plus sérieusement ils se demandent que faire de ce Français. Je pense avoir une arme secrète, je connais Monique ! ça ne marche pas, mais la fille me lève la barrière et le gars me dit de sortir plus loin. C'est fantastique, je n'ai pas le droit mais ils me laissent continuer. C'est comme le casque en moto; c'est obligatoire mais presque personne le porte.
Sortir plus loin, plus loin, plus loin....J'ai fait une bonne moyenne, je me suis régalé.
Je sors au village avant la sortie finale afin d'éviter un éventuel autre péage. Les villages sont un peu plus calme qu'hier, mais encore les hauts parleurs pour entendre les prières des monastères, dans les maisons c'est plus également mais encore des BBQ avec la famille ou les amis et voisins. Je suis invité à manger brochettes et lard chez Nicos qui est Albanais et vit depuis plus de vingt ans en Grèce.
Un petit tour sur la ville de Théssalonique qui à l'air très agréable, et je longe son bord de mer, une visite sur les vieux bâtiments de l'époque Turc.
Je continuerai demain en cherchant mon marchant de cycles.

καληνύχτα
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Lundi 06 mai 2013 - 50ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Elassona - Katerini
Distance jour:  73 kms
Déniv+ jour:  967 m
Distance totale:  4434 kms
Déniv+ total:  46601 m
T° sur vélo: 32°C

ya ssè olouss
La nuit fut chaude pour les Grecs, fait par étapes pour moi, car ce fut la fête avec es musiques à fond, puis l'orage, puis de nouveau les musiques jusqu'à 4 heures du matin. C'est la principale fête pour eux, ils viennent des quatre coins pour venir dans la famille (comme les Américains pour thanks Giving) ils emmènent la mama et le papa au restaurant. Les terrasses des cafés sont habituellement bien remplies, là c'est plein à craquer. Tous les cafés se touchent avec chacun son animation musicale....
Je prends la route aujourd'hui pour faire le tour du mont Olympe qui va m'emmener dans la direction de Thessalonique, il fait plus frais qu'hier, sans doute à cause d l'orage, et il me semble qu'il risque d'en avoir un autre. Je m'en moque je quitte la montagne pour la mer.
Je me fais courser deux fois par des chiens, c'est vraiment la peste ces chiens Grecs !
Heureusement les habitants ne sont pas identiques car encore une fois, une voiture me klaxonne en passant, s'arrête en me faisant signe de m'arrêter. La femme me parle en Français et est surprise et contente de voir que je suis Français. Elle n'avait pas vu le drapeau mais s'exprimait dans une langue étrangère pour le routard qu'ils doublaient. Coup de chance c'est un Français . Ils m'offrent un café (Français) et la femme est ravie de pouvoir parler dans une langue qu'elle enseigne. Café, photos, échange d'adresse car ils habitent sur le nord de la Grèce pas très loin de la frontière Turque. Ils me demandent de prendre un casse croûte, chose que je refuse poliment mais j'ai déjà les sacoches pleines, et 5 litres d'eau et le gros col arrive. Je quitte donc Barïa et Paul (j'ai oublié en Grec) et commence mon ascension.
J'arrive finalement pas très tard sur Katerini, mais je ne vais pas continuer, car c'est une moyenne ville et j'ai besoin de voir (demain c'est ouvert) un magasin de cycles pour la roue arrière de vinso.
J'ai vérifié ce matin, le voilage est léger, l'axe s'était desserré légèrement. Une chose à vérifier de temps en temps sans doute avec les vibrations  vu l'état des routes Grecque.
En passant à côté du mont Olympe, je me suis arrêté prendre une petite salade et de l'agneau avec frites. Pourquoi ne pas faire comme les dieux qui passaient leur temps à festoyer et à contempler le monde. Je contemple le monde donc festoyons. Je ne boirai pas le célèbre nectar ni l'ambroisie qui rend immortel.
J'en profite pour faire une demande à Zeus: " bien qu'il n'habite pas là, peut tu demander à Eole de se mettre le plus souvent derrière moi stp.
Ne t'inquiète pas fils (il le dise aussi ici) le Grec sait où se mettre, il est toujours derrière.
Me voilà rassuré, j'en avais plein le c.. d'avoir le vent de face.
D'ailleurs l'histoire de la Grèce commence ici, sur le mont ils étaient douze, sept dieux et cinq déesses, voilà ou commence l'histoire et sans manifs.......ce ne sont pas des Bargeots !!!
Table en terrasse au milieu des Grecs qui m'adressent tous la parole, Hollande a fait du bon boulot, ils aiment les Français.
agapiti fili, kalispèra
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Dimanche 05 Mai 2013 - 49ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Trikala - Elassona
Distance jour:  95 kms
Déniv+ jour:  825 m
Distance totale: 4361 kms
Déniv+ total:  45634 m
T° sur vélo: 40°C
Kalimera
Cette nuit fut bien une nuit de fête pour les Grecs, jusqu'à environ 4 heures du mat. Finalement je pars, la récupération de l'étape d'hier étant faîte, et que malgré la fête du repas avec le mouton.....je pars.
Je pars avec des biscuits et des oeufs dur peints,  toutes les maisons, restaurants, tavernes, et certain café ont le tournebroche en marche avec un,deux trois ou quatre agneaux. Ils font aussi les abats au tournebroche. Toutes les familles sont impliquées dans la cuisson de l'agneau, moi je récolte à mon passage des oeufs durs et biscuits, ça tombe bien qu'ils me nourrissent car tout est fermé, même beaucoup de stations essence. Seul les cafés, normal il faut bien discuter....A Tyrnavos j'ai même droit à du foie et de la viande hachée avec du riz roulés dans une feuille de vigne. C'est la fête !
Je les trouve d'ailleurs assez tôt à table, beaucoup plus tôt qu'habituellement, le timing de la cuisson ?
Je m'arrête à un café pour acheter deux bouteilles d'eau (je bois environ 4 à 5 litres d'eau jour) qui d'habitude sont fournies par les stations essence, le patron me dit qu'il me les offre, gratuit aujourd'hui.
Je quitte les terres cultivées d'hier et avant hier pour rentrer dans un paysage qui me fait penser aux Corbières, du coin de la montagne d'Alaric. Plantation de vigne, d'arbres fruitiers et bien sur d'oliviers.
Petite route, personne, si ce n'est la musique (à fond) et l'odeur de l'agneau losque je passe devant une maison.
Les 825 m de déniv+ encore une fois se font à la fin du parcours sur dix ou quinze kilomètres.
Demain il faut que je regarde vinso, car il me semble que la roue arrière est un peu voilée...peut être se prépare -t-il pour l'Iran....
Kalispera
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

samedi 04 mai 2013 - 48ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: Pourmari _ les Météores - Trikala
Distance jour:  134 km
déniv+ jour: 983 m
Distance totale:  4266 kms
Déniv+ total:  45809 m
T° sur vélo:  38°C  et 41 lors de la montée des Météores à 14h30

καλησπέρα
Départ ce matin avec plus de fraîcheur que d'habitude, (23°C) mais il est plus tôt 7h45.
La route est droite et plate, ça fait du bien de rouler sans avoir à monter, je crois que c'est la première fois en Grèce. La route est belle, et sur une portion d'environ 15 kms ils agrandissent la route mais les travaux sont arrêtés et la portion 2xvoies est toujours bloquée. C'est à dire que je roule sur deux voies pour moi tout seul, tandis que les voitures ont une voies pour chacune. Pas belle la vie ?
Je roule bien, les kilomètres défilent, le mollet est content de la configuration de la route, vinso se lâche.
Je passe Trikala, et surprise ENORMEMENT de vélos, des jeunes, des femmes,des vieux ,des jeunes tous sont en vélo. Ne seraient ils pas ceux que j'ai vu accrochés au cul des voitures hier ?
Peu importe, je passe direction les Météores. J'ai tellement bien roulé que je suis au pied de la montée très tôt.
Un petit tour au magasin afin d'acheter pommes,oranges et pamplemousse afin de prévoir la faim. Je rencontre à ce magasin un couple d'Anglais, nous discutons et ils me disent qu'ils ont vu il y a deux années un couple de Français en Roumanie, et ils faisaient route pour le don du sang. Je lui dis que le garçon s'appelle Julien Oui ! me dit elle, c'est fantastique, vous le connaissez ? Je lui dis que je l'ai vu une semaine avant mon départ. Encore une fois le monde est petit.
Maintenant il faut arriver là haut - c'est à dire que les 983m de dénivelé seront fait sur dix/12 kms. La première difficulté m'interroge sur le parcours , faire cette montée alors que j'ai 96 kms au compteur, Possible ? je suis à la limite sur la première bosse, ça à l'air d'être mieux après.... Il y a donc des beaux passages, il fait chaud (41°C) je sens le goudron qui me renvoie la chaleur, il a le temps car je suis au pas.... les voitures que je croisent me font signent que je suis fou, me klaxonne d'encouragement, des pouce levés, ça fait plaisir et ça donne le courage d'appuyer sur les pédales.
Je passe devant un routard Allemand qui s'est mis à l'ombre pour manger, il me dit que c'est gagné, je suis à cinq minutes du premier monastère.
Je suis en haut, je suis mort, mais qui triomphe de lui même possède la forme dit un proverbe Chinois.
Justement j'ai un couple de Chinois qui me prend en photo en haut de la montée, ils sont de Sanghaï, mais pas d'échange d'adresse ?
Michel et Christine, il y a un appartement de libre à Sanghaï .
En haut visite des monastères que les moines ont construit en haut des rochers et qui se faisaient passer les matériaux,  les vivres par cordes, eux ne descendaient plus.
Après la visite des monastères, je décide de revenir sur Trikala, car le week end je prends une chambre afin d'avoir une bonne liaison Skype avec Peggy.
La ville est une vraie fourmilière,imaginez la rue de metz à Toulouse , rue piétonne avec des cafés de caque côté avec terrasses et le tout plein de monde.
A l'hôtel j'ai deux oeufs peint, quatre en chocolat et des petits biscuits. C'est la principale fête des Grecs, la résurrection (je crois) et ça passe même avant noêl. Aux terrasses des cafés les gens sont habillés, car ils vont à la messe de minuit. Les commerces ferment vers les 22h30 pour réouvrir vers les 3/4heures du matin. Puis ce sera la cuisson de l'agneau en plein centre ville.
Tout cela m'a été expliqué par un Grec qui a travaillé en France, Paris et Aix en Provence s'est marié avec une Française et a monté sa petite boîte de crêperie, qui marche superbement.
Il m'offre d'ailleurs une crêpe au grand Marnier, sympa ! Il me dit qu'il faut rester demain pour l'agneau.
En attendant je pars dormir, j'ai eu une belle journée.
γεια
Le Marcelou et vinso



































Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

vendredi 03 mai 2013 - 47ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Ramena Voulsa - Pourmari
Distance jour: 85 kms
Déniv+ jour: 1182 m
Distance totale:4132 kms
Déniv+ total: 43826 m
T° sur vélo: 34°C

καλησπέρα

Ce matin je prends la route,mais je n'ai pas encore fait mon choix de route, j'ai environ 90 kms pour prendre sur la gauche direction les Météores et sur la droite la ville de Larrissa.
Les Météores me tentent, car passer si près (env.100/120 kms) mais c'est la montagne...et Larrissa c'est la solution de soit prendre un bus pour les Météores, soit prendre une voiture de location.
Le départ est tranquille une route qui longe l'autoroute d'hier, mais aujourd'hui je prends la route, mais pas pour longtemps car à un moment la route s'arrête devient piste sur environ 5 kms puis la piste s'arrête devant une glissière de sécurité qui a été enlevée, pour rentrer sur l'autoroute. J'ai pas le choix, c'est pas ma faute.... environ cinq kilomètres plus loin il y a une sortie que je prends, et cette route m'amène à Lamia. Re- autoroute pour les derniers 500m.
A partir de là, ça monte, ça monte sur        kilomètres, en plus il y a beaucoup de voitures car je crois que c'est le week end ou les familles se réunissent (c'est ça France Anne et Mattéo ?) en tout cas ils vont tous sur les Météores ou Larrissa. Je n'ai jamais vu autant de vélos.................accrochés derrière la voiture, je ne sais pas s'ils vont rouler, mais il risque d'y avoir embouteillage.
Je m'arrête au village (un café et une station service) de                , demain j'ai une décision à prendre. Je crois que je vais partir sur les Météores à vélo, mais chut il ne faut pas influencer mon choix de demain.
Je vous quitte, je vais me prendre ma bière d'étape.
γεια
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

jeudi 02 mai 2013 - 46ème étape -

Etape du jour: Pefki - Ramena Vouria
Distance jour: 71 kms
Déniv+ jour: 492 m
Distance totale: 4047 kms
Déniv+ total:  42644 m
T°C sur vélo:  34°C

γεια σε όλους
Il y a des jours ou tout fonctionne, tout s'enchaîne parfaitement, et des jours ou rien ne fonctionne. Nous sommes dans le deuxième cas.
D'abord google map m'annonce un ferry pour Volos à Pefki, Pas de ferry à Pefki. Michelin m'annonce sur sa carte un ferry pour volos à Agiocampos, pas de ferry pour Volos, Je tente le passage de l'île et essayé de mettre un ferrry qui est sur la carte Michelin, c'est à dire Loutra Aidipsou. Il y a un ferry qui fait juste la traverséé, c'est à dire Arkitsa .Je décide de faire celui ci et j'essaierai de trouver un ferry qui est sur la carte Michelin à Karména Vourla. Pas de ferry sur Karmera Vourla.
Ce matin j'ai donc pris le ferry à Agiokampos qui doit me mener à Glyfa puis ensuite à Volos, enfin c'est comme ça que l'on m'a renseigné. Je passe sur le ferry, petite traversée (1/2 heure) la fille du ticket me dit que c'est le même bateau qui fait Volos. Arrivé à Glyfas, toutes les voitures descendent et je demande au gars qui manipule les boots que je vais à Volos et si je peux laisser le vélo.
Hochement affirmatif de la tête, je reste donc sur le ferry. Nous repartons, et la traversée me semble courte, je redemande à mon gars, c'est Volos ? toujours un hochemnt de la tête affirmatif. La porte du ferry s'ouvre et je découvre que c'est le port que j'ai quitté tout à l'heure. Une explication à un gars du ferry qui ne hoche pas la tête dès qu'on lui parle, il me dit qu'il n'y a pas de ferry pour Volos.
Je reprends donc la route pour Loudra Aidipsou qui a un ferry pour Arkitsa qui se trouve à environ Vingt kilomètres de Karmera Vourla qui d'après la carte Michelin a une liaison pour Volos. Mais ça continue, PAS DE FERRY !!! Vous avez suivi ? vous avez de la veine, car c'est plutôt compliqué !
Mais ça ne s'arrête pas là, car en sortant du ferry, pour faire mes 20 kms, je me trouve sans aucune route, mais  seulement une autoroute. Tant pis je me fais l'autoroute pour les 20 bornes.
  • Nous arrêtons notre émission sur 107,7, on nous signale sur la E75 un cycliste roulant sur la bande d'urgence entre le km xx et le km xx, nous vous demandons de ralentir en attendant que le patrouilleur intervienne..........
Je me fais cette chanson qui me fais un peu sourire dans cette galère. En France on nous donne quelques minutes de vie sur la bande urgence, ici sans gilet mais un vélo tout se passe bien (il ne faut peut être pas répéter plusieurs fois le facteur chance)
Donc demain direction Lamia puis Larrissa , direction Météora puis le contour du mont Olympe avant de gagner Thésalonique qui annoncera la dernière grande ville de Grèce.
J'avais oublié de saluer cette belle initiative de Seph6531 qui s'engage à mettre deux Euros par pays trversés. Merci Steph6531, c'est sympa et si quelqu'un veut l'imiter avec des kilomètres, le nombre d'heures de selle (que je comptabilise) par continents, par kilos perdus, ce que vous voulez si c'est pour le profit des enfants.
Pour les pays nous en sommes à huit en comptant la France et la Grèce.
Je vous quitte, car j'ai faim et il ne faut pas contrarier un cycliste aujourd'hui....(je ne relis même pas, j'espère que c'est clean)
καληνύχτα
le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mercredi 01 mai 2013 - 45ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Troupi - Pefki -
Distance jour:  51 kms
Déniv+ jour:  1268 m
Distance totale: 3976 kms
Déniv+ total:  42152 m
T° sur vélo: 34°C

γεια σε όλους τους εργαζόμενους
Une bonne nuit dans une belle chambre, c'est de bon pied qu'on se lève.
Mattéo et France Anne sont encore aux petits soins pour moi, et nous prenons notre petit déjeuner. Il faut bien reprendre la route, même si le lieu et la compagnie des maîtres de maison est très agréable.
France Anne me remets les courses que j'avaient fait hier et qu'elle avait pris le soin de mettre au frais. Puis sous une bouteille, deux billets pour les enfants. On me loge, on me fait manger et l'on me donne de l'argent pour les enfants ! la journée ne peut qu'être belle.
Merci France Anne et Mattéo pour votre générosité pour les enfants et pour l'excellente soirée que j'ai passé en votre compagnie. Je garderai un bon souvenir de Troupi.
Si vous regardez le dénivelé, vous vous apercevez que je n'ai pas chômé en ce jour de premier mai, 1268 en 51 kms, finalement le vin me fait du bien.....
Les villages sont tous à flan de colline, mais la route traverse les villages, et quelques fois obligation de monter en zig zag à cause du dénivelé.
Par contre pas de ferry à Pefki mais à Agiokampos pour Glyfa et Glyfa Volos.  Un vingtaine de kilomètres encore à faire, ce sera pour demain.
αύριο μπορεί να είναι ένα
le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mardi 30 avril 2013 - 44ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: Chalkari - Troupi
Distance jour:  78 kms
Déniv+ jour:  1074 m
Distance totale:  3925 kms
Déniv+ total:  40884 m
T° sur vélo:  33°C

γεια
Sans doute encore de belles côtes pour aujourd'hui et demain, mais j'ai le temps......
Je me disais que sur cette île, je n'y croiserai pas de routard en vélo, car elle n'est pas touristique et assez montagneuse.
Juste avant le village de Mantoudi, là ou il y a un choix à faire, ouest pour une route côtière, est pour une route plus montagneuse. Mon choix est fait, je prends celle d'est car il y a un camping pas très loin de Montoudi.
Juste avant cette séparation de routes, j'aperçois deux cyclistes,je fais signe et je vais vers eux; quelle fut ma surprise de d'apercevoir Camille et Xavier ! je retourne avec eux sur un kilomètre, car il y avait un bar et je décide de payer à boire, nous devons prendre le temps de nous donner quelques renseignements et de dire ce que l'on à fait. Je suis extrêmement content de les retrouver.
Ils partent sur Athènes, puis un ferry pour l'île de Chios puis Izmir . Ce qui est drôle c'est qu'hier le gars du ferry m'en parlé, mais j'ai trop envie du passage du pont Europe/Asie , un symbole.
Nous séparons après une longue discussion en nous promettant de se donner des nouvelles pour le visa Iran, et de se retrouver en Turquie.
Je reprends la route en me disant que c'est sympa car quelques kilomètres plus loin nous nous serions pas croisé.
Ma rêverie me fait rater les marchands de bord de route pour mon dîner de ce soir, tant pis je m'arrête à ce Market avant Montoudi. J'achète tomates,oignons,poivrons,Emmental et jambon.
J'entends parler Français, nos échangeons avec ces personnes de nationalité Belge quelques mots puis je pars sur la caisse. L'homme me rattrape et me demande si j'accepte d'être leur invité, il habite un petit village dans la montagne à 12 kms de là. J'accepte, ils me donnent les indications pour chez eux et partent. Ils arrivent directement de Belgique et faisaient les provisions avant d'ouvrir leur maison qu'ils avaient quitté en octobre.
Une maison dans la montagne, évidemment ça grimpe et un petit passage à + de 15% me fait mettre le pied à terre, heureusement passage court. J'arrive chez eux, et Anna avait déjà préparé mon coin nuit.
Une douche et nous pouvons passer à l'apéro avec un petit vin blanc et olives. Puis le temps à table traîne après le repas, la discussion est agréable et plus la discussion est longue plus le vin de la bouteille descend, heureusement c'est un magnum. France Anne a fait acquisition de cette maison il y a quelques années, une maison réalisée avec goût et c'est un pur bonheur d'être sur cette terrasse.
Le monde petit, car Mattéo est d'origine Italienne, et sa famille de Bergamo, ma ville Italienne, la ville de mon parrain.
Il est temps de se coucher
αύριο
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Lundi 29 avril 2013 - 43ème étape

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Schinias - Chakilda
Distance du jour:  103 kms
Déniv+ du jour:  1245 m
Distance totale:  3847 kms
Déniv+ total:  39810 m
T° sur vélo 34°C -pour Claudius, température prise à 12h23 sur l'île d'Evoja entre Néa Styra et Képoura. Je n'ai pas les points gps.

γεια
Encore une belle journée qui s'annonce. Le ferry partira finalement qu'à 10h30, mais on a le temps, il fait beau et je discute avec les gars du ferry qui veulent m'envoyer dans d'autres îles qui sont d'après eux magnifiques. Je reste finalement sur mon itinéraire prévu.
La traversée est assez courte (je n'ai pas regardé l'heure) et nous arrivons dans un petit port qui nous accueille par une belle ligne de tavernes et restaurants.
Je demande ma route, et je vois que la mama me regarde, regarde plusieurs fois le vélo, parle à une cliente, et finalement me communique la route.
Je comprends maintenant pourquoi elle hésitait...je suis dans un passage qui me rappelle le chemin des Canalets... Je suis à un moment obligé de descendre, mais pousser le vélo est rudement péniblle, je suis le plus possible à l' horizontal afin d'avoir la meilleure position. Je suis mort à la fin de ce passage. Après lorsque vous atteindrez la route principale, ce sera mieux me disait elle.
Effectivement après la route est humaine, et même plus que ça sur la fin.
Je suis heureux d'avoir pris cette île, car un calme dès que arrive sur le quai de débarquement du ferry. On se sent de nouveau bien après la tumultueuse Athènes, on n' a même plus envie de pédaler. Seul un avion à réaction nous coupe de ce silence.
Ce soir je me paie le restaurant, pour me punir d'avoir perdu 50 euros à Athènes. (belle punition)
allez à plus..
Καληνύχτα, αύριο μπορεί να είναι
le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Dimanche 28 avril 2013 -42ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: 75 kms
Déniv+ du jour: 296 m
Distance totale: 3744 kms
Déniv+ total:  38565 m
T° sur vélo 25°C

καλησπέρα

Je vais commencer par dire à Claudius que la vérification du thermomètre a été fait aujourd'hui, sur le compteur et sur le gps., de temps en temps il y avait des différences de 1à 2 °C, mais ça colle !
Par contre hier et aujourd'hui une belle baisse de température.
Hier au soir je suis allé chez le coiffeur, et une belle petite jeune m'a tourné autour (pour me couper les cheveux) pendant au moins trois minutes quarante, ce qui me change de mon Albanais et même de ce vieux Niçois qui a au moins 65 ans. Je lui laisse une petite pièce tellement elle est jeune et mignonne (pour les cheveux, je m'en moque) et je pense que les Grecs ne doivent pas le faire, car elle rougit et est toute ''à moi''. Enfin !tu rêve le Marcelou.....
Pas trop de galère pour sortir d'Athènes, (en demandant toutes les cinq minutes) mais je crois que j'ai eu la chance de sortir un dimanche (pas fait exprès)  sinon je pense que j'aurai galéré.
Marathonas n'est pas loin, normalement 42kms 195, surtout que la route est bonne ,arrivé à midi. Je vais attendre demain pour prendre le ferry qui me traversera sur l'île de . Je vais faire une petite lessive, séchage au soleil. Cet après midi je me suis un peu baladé, et deux cyclos se sont arrêtés au market en même temps que moi, arrivé à la caisse la patronne me dit que la conso a été payé par la personne derrière moi (le cyclo)Encore un geste de plus.
Je suis au bord de la plage, et il y a des matchs de beach volley, c'est assez agréable à regarder, surtout les équipes féminines.....
Journée donc plutôt courte et calme, désolé mais je n'ai plus trop de chose à dire, demain peut être..
καληνύχτα
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Samedi 27 avril 2013

καληνύχτα ένας τουρίστας
Je viens de passer une journée de touriste, parmi les Français,Grecs,Italiens,japonais,Américains, etc.... la vie d'Athènes ressemble aux autres grandes villes touristiques.
La ville grouille autour de ces petits commerces très actifs. Il y a ce qui est réservé aux touristes, puis un peu en retrait les halles, viande,poissons,fruits... dommage que je n'ai pas eu le réflexe de filmer car il y a autant à entendre qu'à voir. Nous sommes entre l'Europe du sud et l'Orient. J'aime ces commerces qui ont une agitation tout autour.
Athènes est étalée, semble très grande et ce ne sera pas facile de la quittée demain pour destination Marathonas. J'ai un petit problème avec les routes, car il n'y a que des autoroutes sur l'est de la Grèce et sur l'ouest ça me fait passer de nouveau aux villes que je viens de quitter. Je vais donc prendre après Marathonas, une île puis j'irai vers le mont Olympe. Je ne me souviens plus si j'ai déjà dis que la Grèce est le pays d'Europe le plus montagneux, ça promet encore pour les jours qui viennent.
Mais oui mon petit Claudius, il a bien fait 39°C sur le vélo, je n'ai pas d'ombre et c'est la température plein soleil à 12/13 h, c'est pour cela que je mets T° sur vélo. Mais le chapeau est là ainsi que les lunettes de soleil. (et quelquefois la crème de protection). Je consomme d'ailleurs beaucoup plus d'eau depuis ces deux ou trois jours, même si lorsque je fais le plein ça me fait 4,5 kg en plus, mais la consommation est aussi importante.
Faîtes de beaux rêves
Toue και φιλιά σε όλους
Le Marcelou et vinso qui est resté à l'écurie.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Vendredi 26 avril 2013 - 41ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Thiva - Athènes
Distance jour:  74 kms
Déniv+ jour:  1263 m
Distance totale:  3669 kms
Déniv+ total:    38276 m
T° sur vélo:  39°C

καληνύχτα σε όλους
Je pensais vraiment que l'étape serait plus élevé en déniv+, et je suis étonné de n'avoir que 1263m, car j'ai eu de belle pentes ce matin.
Beau temps, route bordée de genets qui avec la chaleur dégagent une belle odeur.
Arrivée sur Athènes avec les soucis des grandes villes sur les directions à prendre,sans prendre des voies rapides. Pas meilleure et pas pire des autres villes. Par contre il faut être vigilant et s'imposer car la conduite à la ville semble un peu sauvage.
Petite visite à vélo sur l'approche de l'Acropole et choix d'un hôtel centre ville. Au deuxième hôtel je vois un vélo de routard attaché, bon signe. Prix 35 euros avec petit dej. et vue sur l'Acropole (voir photo) de la chambre. Je pense que je suis à un bon prix vu l'emplacement. De la chance encore.
Je prends connaissance avec le propriétaire du vélo et allons boire ensemble la bière de l'étape. Il termine dimanche sa virée en Grèce.
Je pense être sur Athènes deux ou trois jours, je vais voir ce qu'il faut pour visiter, et au prix de la chambre ....
Ce soir je vais essayer de prendre le coucher de soleil sur l'Acropole.
καληνύχτα

Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Jeudi 25 avril 2013 - 40ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Chrisso - Thiva
Distance jour:  105 kms
Déniv+ jour:    1525m
Distance totale:  3594 kms
Déniv+ total:  37013 m
T° sur vélo:  38°C


Καλησπέρα σε όλους
Aujourd'hui j'ai permis au soleil de se lever plus tôt que moi,le site est merveilleux, il fait déjà beau mais la route sera dure, il y a dès la sortie de la tente, 25 kilomètres de montée. Mais coté santé, les bourrelets latéraux et la bouée centrale fondent doucement, le mollet durcit et le teint se hâle. Si des personnes sont intéressées pour une perte de dix à douze kilos en 37 séances, tout en mangeant normalement plusieurs fois par jour, plus des bonbons, des glaces,du chocolat, boire une bière par jour, du coca, du vin bref faire ce qu'elle veut, elle s'adresse à moi; j'ai un programme.
Hier au soir au camping nous étions seulement deux tentes,(je t'attends là Marco ) mais deux tentes Française. Des gens des Hautes Alpes en visite sur la Grèce. Nous avons passé une partie de la soirée ensemble en dégustant un vin blanc au goût de résine: le Rtsina. Vin surprenant par ce goût de résine.
Donc aujourd'hui étape qui se fera à petite vitesse jusqu'à la ville de Delphi (qui m'a rappelé St Lary) puis descente en direction d' Athène sans savoir où j'arrêterai.
Je suis souvent encouragé par des klaxons ou des pouces levés, c'est signe que c'est dur.....Effectivement ça monte bien, mais quel beau paysage, la route bordée de genêts qui te renvoie avec la chaleur une belle petite senteur...Puis j'ai cru manger des figues, belle couleur mais très ferme donc pas assez mûres. Des amandes aussi, je vais bientôt avoir à me nourrir le long de la route.
Les habitants eux travaillent déjà à la taille des oliviers (tronçonneuse) et brûle de suite, un peu comme chez nous la vigne avec les sarments. Par comparaison avec la vigne, la récolte des olives ici doit être assez impressionnante.
Premier gros village, je me fais une omelette, et si elle était bonne elle ne valait pas celle de la mamie de mon petit port d'avant hier.
Petit bavardage encore avec des gens d'Annecy, en visite par camping car.
Après cette belle montée, il y a une belle descente, puis la route devient plus roulante et je décide de rouler jusqu'au village de Thiva pour toi Marco).
Je dois être ce soir à une cinquantaine de kilomètres d' Athens.
En arrivant sur Thiva une voiture s'arrête, le gars m'apporte une énorme orange, pour me donner de la force, et après m'avoir félicité, encouragé, il me demande mon âge, mon pays ma ville....bref encore un gentil garçon.
Demain Athènes
Petite info sur l'activité du blog: il a 3151 visites pour une durée de  6'17 par visite. 20% de nouveaux visiteurs et 80% de visiteurs ayant déjà un contact avec le blog.
Par ordre décroissant de visites, il est vu : France,USA,Canada (bonjour à mes amis de Cantley et de Pasadena), Croatie, Italie, Lithuanie, Grèce, Albanie, Suisse? Montenegro. Intéressant de voir que les gens croisés sur la route me suivent et vont aux nouvelles. Bonjour à eux.
Les villes sont (toujours par ordre décroissant): Toulouse, Portet sur Garonne,Rouen, Lyon, Paris, Montréal, Poitiers, Chandler et Blagnac
Voilà pour une petite info,
αύριο μπορεί να είναι ένα
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mercredi 24 avril 2013 - 39ème étape -

Etape du jour:  Tolofona - Chrisso
Distance jour:  49 kms
Déniv+:    674m
Distance totale:  3489 kms
Déniv+ total:  35488 m
T° sur vélo 28°C

γεια σε όλους
Il y a des jours ou tout s'enchaîne,et  sans que tu dirige ta vie.
Hier, il était dans 17h/17h30 et je cherchais une place pour mettre la tente, bord de mer de préférence, je m'en voulais d'avoir passé un bord de mer quelque temps auparavant lorsque que j'entends dire:
  • bonjour la France, je m'arrête et je vois un homme qui, malgré son travail à une piscine avait reconnu le drapeau sur la remorque. Discussion avec lui dans un Français parfait, il me dit qu'il refait les joints de la piscine avant que la saison estivale ouvre. Vous louez des appartements ? pensant tenir un Grec parlant le Français, je n'allais pas le laisser filer et je lui demande combien il me ferait l'appartement.
Combien vous mettez me dit il ?  je propose 20 euros et il me dit d'accord pour 25 avec gaz et internet. Je lui dis d'accord,ravi de pouvoir discuter avec lui dans la soirée. Sa femme me prépare un lit, je me douche, une petite soupe, un bout de saucisse sèche (merci Alain) et nous voici devant un café à discuter. Evidemment l'état de la Grèce qui le touche principalement car les Grec qui commençaient à visiter leur pays, commencent à supprimer ce qui n'est pas important, donc les vacances. Il me dit que lui travaille principalement avec le tourisme Grec et pas international car c'est un tout petit village, mais connu des habitants car la station de ski est à 50kms (du haut de la piste la plus haute on a la mer en vue)  les Grecs connaissent et sont assurés de pouvoir faire montagne et mer.
Les salaires ont baissés de 30% et les taxes ont augmentées de 20%, dur dur me dit il. Mais il a le moral car il me dit que demain (aujourd'hui) il doit faire les papiers pour l'aide de l'Europe afin d'agrandir son affaire. Il a un petit immeuble de huit appartements, sa maison est derrière et il a un terrain devant qui pourrait faire plusieurs appartements. Touché mais pas coulé !
Finalement je n'ai pas utilisé internet, le bavardage étant plus intéressant.
Une bonne nuit, un café avec l'homme et me voilà en route, mais avec l'esprit vagabond. La discussion d'hier soir ? Le beau temps sans un poil de vent? la petite route bord de mer ? peut être un peu de tout cela, mais il est bon de se laisser porter.
A cinq kilomètres de là, deux bateaux de pêcheurs arrivent, je m'arrête pour voir ce qu'ils ont pris, poulpes,rougets,crevettes et autres poissons.
Puis je m'installe à la même terrasse qu'eux et je commande une omelette à la patronne. Cela n'a pas été facile, pas un d'Anglais, même en imitant les poules, mais les poules Grecques ne doivent pas faire
cot-cot. Heureusement le Marcelou a prévu ce genre de rencontre et à dans sa sacoche de guidon le " g'palémo" indispensable compagnon de voyage pour se faire comprendre partout dans le monde, simplement et rapidement, rien qu'en montrant l'objet ou le lieu recherché. 200 illustrations, 5 grands thèmes: transport,pratique,hébergement,nourriture et loisirs.
La mamie est ravie et me fait une omelette de trois oeufs avec pommes de terre, saucisse, lard, un verre d'eau (hé oui jeannot), mais discussion difficile avec mes compagnons de terrasse à cause de la langue.
Je reprends la route, mais toujours avec cet esprit vagabond. Les habitants arrosent les terrasses il va faire certainement chaud. Effectivement 28°C.  Il me faut monter ce col de 10 kms, et après cela devrait être plus plat. Premier tiers du col, j'aperçois une indication camping, avec laverie, internet. Cela suffit pour me séduire, car j'ai un gros paquet de linge sale, et pendant qu'il séchera au soleil je ferai le blog.
Vous savez donc que j'ai encore du travail, et je vous quitte.
A demain peut être.
μεγάλη διάρκεια ζωής σε όλους
Le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

mardi 23 avril 2013 -38ème étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: Mesologi - Tolofana
Distance jour:  91 kms
Déniv+ jour:  1031 m
Distance tolale:  3440 kms
Déniv+ total:  34814 m
T° sur vélo: 24°C

ya ssè gloss
Depuis hier je longe des ha et des ha d'oliviers. Hier pendant 34 kms, et ça continue aujourd'hui, des vieux des jeunes et lorsqu'il y a de la place on en plante un.
Un peu de vent de terre, de côté et de la brume qui m'empêche de faire quelques photos sur les îles.
L'état de la route se dégrade aussi.
Attaque de trois chiens sur le passage de la route longeant le café qu'ils ont certainement en garde, obligé de sortir le bâton de ski, de gueuler aussi fort qu'eux, d'essayé d'être le patron. Ils reculent lorsque je fait cela, mais impossible de remonter sur le vélo car ils avancent de nouveau. Je franchi donc les 100/150 mètres à pied, le bâton à la main et sur mes gardes.
Suite à un Skype hier avec Marco, il me demandait mes impressions sur la vie (nouvelle?) des Grecs, Je n'ai pas répondu car il est difficile de se faire une idée seulement en passant à vélo et  sans parler à un habitant.
La gentillesse des gens ne vient pas de la pauvreté des Grecs, il l'avait avant et l'ont toujours. Par contre éveillé par notre conversation, j'ai fait un peu plus attention et il y a peut être un signe, c'est le grand nombre de chantiers, de bâtiments à utilité commerciale et  de maisons de grandes dimensions arrêtés. Puis également pas mal d'espace commercial vide.
J'ai sans doute répondu un peu à ta question Marco, mais j'aurais sans doute plus d'infos les jours qui vont suivre.
allez dormez bien et à demain peut être.
Kalispéra
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Lundi 22 avril 2013 - 37° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Menidi - Mesologi
Distance jour:  107 kms
Déniv+ jour:  953 m
Distance totale:  3349 kms
Déniv+ total:  33783 m
T° sur vélo:  25°C

Γεια σε όλους
Encore une bonne journée, depuis que je suis en Grèce, je déguste, je prends le temps, j'apprécie.. Il ne m'arrive que des bonnes choses et j'espère que cela va continuer. Je demanderai bien mon intégration  dans ce pays, mais ce serai revenir en arrière, et là.....
Ceci dit, un chien a essayé de me croquer,heureusement lorsqu'il s'est mis à me courir dessus il a aboyé, je l'ai donc entendu  arriver et j'ai appuyé comme un ''fou'' sur les pédales et je l'ai découragé. J'ai eu chaud et bien peur car il était gros et l'air méchant. Je crois que même le fou du roy du PCC ne m'aurait pas fait le panneau ce coup ci !
Mais les Grecs sont sympas et il ne faut pas les contrarier car ils nous renverraient Nana Mouskouri et l'Afflelou nous en fait deux avec une, alors pas de blague.
Je me rapproche d'Athène, et j'ai eu ce matin par une rencontre avec Ryoo, un jeune japonais sur la route comme moi des adresse pour loger près des sites à visiter. Cet rencontre avec Ryoo est simple, agréable et tu as envie que ça continue. Imagin disait Lennon: <IMAGIN !
Ryoo m'a donné sa carte, mais avant il a dessiné, mis mon nom en Japonais, pris des photos qu'il va m'envoyer, encore un mec bien. Il va sur Paris, puis sur l'Afrique.
J'ai changé les patins de frein de Vinso, chose que je devais faire depuis le 04 avril, mais ça freinait quand même un peu.
Je vais vous quitter pour manger.
καληνύχτα
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Dimanche 21 avril 2013 - 36° étape _

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  IONNINA - MENIDI
Distance du jour:  101 kms
Déniv+ jour:  784 m
Distance totale:  3242 kms
Déniv+ total: 32830 m
T° sur vélo 24°C

γεια (ya)
Une bonne nuit, le changement d'heure pour le 7ème pays (avancement d'une heure) mais la brume est sur le lac, et apporte l'humidité, il ne fait que 13°C ce qui me fait mettre pour le départ le coupe vent.
A côté de ma tente il y a un jeune Néozélandais, très gentil et qui visite en bus ou en stop. Nous discutons ensemble, et au retour de sa prise de café, il me tend 5 euros et me dit que c'est pour les enfants, que c'est bien de rouler pour eux. Ce sont les gestes que j'adore, ne personne pas trop fortuné, met la main à la poche pour une bonne cause. Cela me rappelle la vieille Indienne qui avait fait pareil au Canada.
J'aime ces gestes, ça provient de gens bien.  Je lui fait mettre son adresse pour l'assos, et nous nous donnons rendez vous pour mon passage en Nouvelle Zélande. Brave garçon.
Ce départ de journée ne peut que continuer, et après a peu près 10 kms de montée, c'est au moins 25 à 30 kms de descente et le restant en plat légèrement descendant. Une étape physique !
Je me sens bien dans ce pays, ou les terrasses ombragées abritent des gens qui mangent ou prennent le thé, ce pays à l'air cool et les gens charmant.
Au passa ge d'une ville, je prends une photo, une voiture s'arrête et les gens me tendent une bouteille d'eau fraîche, me demande d'où je viens (en Grec, mis je maîtrise également la langue Grecque).
Par déduction à la prmière question les gens te demande d'où tu viens, et la seconde où tu vas, donc....
Puis je m'arrête à un stand de vente d'orange et de citrons sur le bord de la route, je fais signe à la mama que je veux trois oranges, et la voici qui veut m'en mettre trois kilos, je lui dis qu'en vélo c'est pas possible, que je n'aurais plus de place pour la pastèque le melon et la citrouille. Elle me donne donc trois oranges et au moment de payer elle me dit que non, pour trois oranges...
Deux minutes plus tard une voiture ralentie en me doublant et la passagère me tend deux oranges, la voiture s'arrête un peu plus loin et les gens descendent, l'homme avec une fleur à la main, me la tend et me dit dans un beau Français qu'il me félite pour mon courage etc etc...
L'homme a appris le Français à l'école, et me dit qu'il est pour lui comme un rossignol lorsqu'il l'entend parlé par des Français. Un amoureux de la France. Nous discutons un petit bout de temps, des gens adorables.
Je décide de faire halte dans la première ville (village) balnéaire, je suis à 350 kilomètres d'Athène.
Γεια σε όλους(ya ssè glouss)
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

samedi 20 avril 2013 - 35° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: TEPELENE - IONNINA
Distance jour: 121 kms
Déniv+ jour:  1284 m
Distanca totale:  3141 kms
Déniv+ total:  32046 m
T° sur vélo 23°C

Γεια σε όλους (ya ssè gloss)
Dernière journée en Albanie, sur une route qui est bonne, et le paysage change dès la sotie de Tepelene. Les villages sont adossés au flanc de la montagne, les maisons sont de constructions assez récentes (la plupart) de bonnes finitions, les panneaux de direction indiquent le village en langue Grecque, l'utilisation de la langue Grecque moderne utilisant l'alphabet ancien. Puis ce sont des petites céramiques, qui sont sur le bord de la route, avec à l'intérieur des photos, des icones, des bouteilles d'eau selon la religion orthodoxe. Ce sont je crois les morts de la route. Jusqu'ici c'était des fleurs et une plaque de marbre, là la religion change.
Le passage de la douane se fait côté Albanais, alors que je n'avais pas eu de passage Albanais en rentrant, juste la sortie Monténégro, mais pas de trace d'un douanier Albanais.
Là ils fouillent les voitures, sauf celles qui ne s'arrêtent pas (si,si) et même les vélos ! Le douanier me demande d'ouvrir les sacoches et mon sac, il regarde dans une sacoche que je prends bien le temps de replacer ce qu'il a dérangé, puis de refermer la sacoche convenablement, ce qui prend du temps et il me signe de partir. Bien joué le Marcelou !
Côté Grec, on me fait signe de passer avant les voitures, et tant mieux car les voitures Albanaise mettent un certain temps avant de franchir la ligne. Une fois le poste franchit, un gradé me fait signe de m'arrêter, mais ce n'est finalement pour satisfaire sa curiosité personnelle et non professionnelle.
Le paysage change et l'état de la route change dès le passage en douane, ça monte aussi bien mais c'est tellement agréable de rouler sur des routes en états.
Je m'arrête à la première grande ville et je trouve une place pour la tente près d'un lac et centre ville. Idéal ! En plus à côté d'un camping car de Français,(Royan) ce qui me fait prendre un petit coup de pineau des Charentes à l'apéro.
Comme dirait à un ami:''sitôt couché, sitôt au lit''
καλησπέρα (kalispera)
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 7 octobre 2016