MONTENEGRO - ALBANIE

Mes impressions sur L'albanie

Ce que j'ai aimé
  • La gentillesse des Albanais, surtout les vieux de la campagne.
  • la vie peu chère
  • la chaleur revenue
  • quelques secteurs de Tirana

Ce que je n'ai pas aimé
  • La misère, la pauvreté du pays
  • le comportement des ados (jusqu'à 16/17 ans) qui en bande se moque de toi, ''l'effet de ban''
  • l'état des routes !!!
  • le peu à visiter
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

mes impressions sur le Montenegro 

Ce que j'ai aimé
Mon passa ge sur le Montenegro est très court pour formuler des impressions sur ce pays, mais la partie Adriatique que j'ai parcourue m'a enchanté.
Belles construction neuves, bien finies et avec goût.
Gentillesse des habitants
Une belle découverte.

Ce que je n'ai pas aimé
  • la dernière ville d'Ulcinj
  • de m'être fait piquer ma casquette à Ulcinj
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

vendredi 19 avril 2013 -34° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  FIER - TELEPENE
Distance jour:  86 kms
Déniv+jour:  1259 m
Distance totale:  30825 kms
Déniv+ total:  30825 m
T° sur vélo:  24°C


Përshëndetje për të gjithë
J'ai trop flatté Vinso avant hier, ce matin il été à plat à l'arrière, petite aiguille dans le pneu.
Réparation, et départ. Le matin la ville est en agitation, le matin c'est le marché, il y a du monde en ville. Je m'arrête sur le bord du trottoir pour regarder la route à prendre, quand un Albanais s'approche et me demande ce que je cherche. Comprenant totalement l'Albanais, je lui dis que je vais prendre la route de Vosl ou celle de Tepelene.
Non, non me dit il, elles ne sont pas bonnes, il faut prendre celle ci, en me montrant la carte.
Aucune route sur ma carte . je le regarde l'air étonné (en Albanais), mais il insiste en me disant que sa route est superbe, tu vas jusqu'au village qui est à 7 kms puis tu prends à gauche et là la route est superbe. Tout ça en Albanais, c'est quand même agréable de connaître la langue !
Je décide après réflexion de faire confiance à l'homme du pays.
Je m'engage donc la route indiquée, une belle côte, et après sept kilomètres de route défoncée, il y a tellement de trous, qu'ils ont dû les faire avant et mis le goudron autour des trous après.
Je commence à avoir un doute sur ma connaissance de la langue, et me demande si j'ai eu raison de faire confiance au père.
J'arrive au village, là ! ils ont fait le village dans le trou, et c'est aussi jour de marché. A la sortie du village la direction indiquée est bien à droite, et là une merveille de route, un billard ! la route est neuve. Un régal. Presque pas de circulation. je me dis que 'ai bien fait d'écouter le père. Pendant au moins une trentaine de kilomètres, c'est la campagne mais je n'arrive pas à m'orienter, pas étonnant avec les cartes Albanaise. Je m'arrête prendre une assiette de riz, avec un peu de viande et du fromage frais. Le patron me donne la note: 5OOO kélés. Je lui tends un billet de 500 kélés et il est content. J'avais lu que dans les campagnes les gens avaient du mal à se faire avec les nouveaux et anciens kélé. (nous avons connu ça)
Je demande au patron où je suis, et lui à du mal avec la carte à se repèrer, il me trace un cercle assez large pour ne pas se tromper.
Je reprends donc la route, et d'un seul coup ! plus de route ! la piste. Des cailloux, des trous, des cailloux, des trous le ballet pour éviter les trous avec les voitures, camions, qui viennent en face et ceux de derrière. Ceci pendant environ trente cinq kilomètres (peut être plus). La galère !
Mon père de ce matin n'avait sans doute pas pris la route jusqu'au bout........
j'arrive à tepelene, je suis mort, mais j'arrive juste avant un orage, il commence à faire frais avec l'altitude.

nesër mund të jetë
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

jeudi 18 avril 2013 - 33° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Tirana - Fier
Distance jour:  127 kms
Déniv+jour:  1201 m
Dstance totale:  2933 kms
Déniv+ total:  29506 m
T° sur vélo:  24°C

Mirëmbrëma të gjithëve
C'est avec joie que j'ai Skypé ce matin avec les élèves d'Anatole France de Toulouse (bravo Baptiste), peut être un peu court, mais peu importe, ça a marché et nous recommencerons après les vacances.
Enfourchement de vinso et direction Dures qui est la plage des Tiraniens. Je n'ai pas aimé, et comme je pensais mettre la tente là, il va falloir changer d'objectif. Direction Vlorë. Je m'arrête à Fier.
Les jeux de mots vont flamber, je n'en ferai pas, trop facile, on a sa fierté !
Etape sans trop à dire, si ce n'est que j'ai envie de dormir,
A l'arrivée, un petit bout de Saucisse sèche (merci Alain), un petit tour à pied, le blog et dormir.......
Ah non, il faut que je change la date d'hier (merci Colette)
natën e mirë
le Marcelou et vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mercredi 17 avril 2013- 32° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour: Lezhë - Tirana
Distance jour:  62 kms
Déniv+ jour:  385 m
Distance totale: 2806 kms
Déniv+ total: 28305 m
T° sur vélo:  24°C

Përshëndetje për të gjithë
Encore une drôle de journée....
Départ ce matin avec le soleil et le vent dans le dos, pour une soixantaine de kilomètres, je pense que cela va être vite fait et me donner du temps pour la visite de Tirana.
La route est toujours aussi pourrie, c'est pas des trous, ce sont des cratères. Un trou supérieur à 50cm de diamètre ce n'est plus un trou.....c'est le vide ! ils prennent des fois la largeur de la voie. Je te dis pas lorsqu'il faut éviter ceux ci avec les voitures, les camions et les bus qui te suivent. Attentif et vigilant.
J'en profite aussi ce matin pour donner un peu d'air dans la roue arrière de vinso, chose que je n'ai pas fait depuis le départ. 2743 kms sans gonflage, on peut dire que j'ai un compagnon qui ne manque pas d'air.
Assez vite je me trouve sur un problème de route, devant moi une voie rapide, interdisant en Albanais l'utilisation de celle ci aux vélos, puis un panneau montrant l'interdiction.
Le panneau, je laisse tomber. Les panneaux c'est pas pour moi c'est pour Alain, le fou du roi. L'interdiction en Albanais ? je ne comprends pas l'Albanais, donc je peux prendre cette voie rapide. Environ trente kilomètres de bonne chaussée, le vent dans le dos, la VITESSE !!!!! quelques coups de klaxon, mais je ne sais pas si c'est gentil ou par agacement. Je pensais que je comprenais mais ne parlais pas le klaxon, là j'ai tout oublié.
Le nouveau commerce porteur, qui avait commencé au sud de la Croatie, plus au Montenegro, et énormément ici, c'est: le lavazh des voitures. Pour les plus fortunés, un emplacement bétonné pour deux voitures avec toiture en toile et c'est carwash,  les autres se contenterons d'un emplacement bétonné et ce sera un lavazh. Investissement nécessaire, une chaise qui permet d'attendre le client, deux qui permet d'avoir un copain pour passer le temps, un aspirateur, un appareil haute pression. Sur la route de Tirana, il y en a a peu près tous les deux à trois kilomètres, en arrivant sur Tirana, dès la banlieu franchie il y a des lavazh tous les 50 m. Le pire c'est que ça marche.
J'avais lu que l'Albanie était le pays avec beaucoup de Mercedes car elles permettaient de rouler sur cette mauvaise chaussée, cette revue parlait des vieilles mercedes à 300000 voir 500000 kms au compteur. C'est vrai c'est le pays des Mercedes, mais plus beaucoup de vieilles, des toutes nouvelles, 4x4 et plus, Audi, BMW, et des 4x4 BMW que seuls chez nous, les *très bons bouchers** peuvent se payer.
Pourtant que le pays est pauvres, j'en suis frappé lorsque je pénètre dans la banlieu de Tirana, comment peut on vivre lorsque l'on a beaucoup d'argent au milieu de cette pauvreté ? j'en suis mal à l'aise.
A  un feu rouge un gars assis à la terrasse d'un café ma fait signe de venir boire un café, j'accepte et justement il me montre cette misère et me dit que j'ai de la chance de vivre en France. Je suis un peu mal à l'aise et lui dis que aussi en France il y a des pauvres, et qu'en Europe, il y a aussi la crise er aussi du chômage....
Vu l'étendue de Tirana, je décide de prendre une chambre à l'hôtel en centre ville afin de faciliter la visite. J'arrive à un hôtel qui peut me garer le vélo, passeport svp, M...j'ai oublié le passeport au camping.
La fille me l'avait pris hier au soir, je ne l'ai pas récupéré de suite et c'est passé aux oubliettes. Comment faire les 60 kilomètres, il y a les mini bus, mais j'en ai pour toute la journée, ils s'arrêtent partout, je vais presque aussi vite qu'eux. Je décide de prendre un taxi, au prix de 70 euros, mais qui me sauve la journée. Moi qui parlait de différence de vie, j'en donne l'exemple en me payant le taxi.
Celui ci me fait monter devant, j'aurai aimé autant une place à l'arrière ... Finalement j'ai moins peur en vélo qu'en voiture ! les voitures font comme moi en vélo, ils roulent suivant l'état de la chaussée. Ils doivent prévoir les écarts que la voiture de devant va faire, les écarts que la voiture d'en face va faire, mais cela ne les empêchent pas rouler vite, même des fois très vite. Comme ce matin, dans ces moments là tu remarque qu'il y a pas de petites gerbes de fleurs sur le bord de la route, des plaques avec un nom ou deux, c'est rassurant. Mon voyage s'est bien passé, et 15h30 je peux visiter la ville.
Je commence par cette mosquée, je demande si je peux, puis à l'intérieur après mettre déchaussé, je pose mon postérieur à terre pendant que l'imam fait et fait faire la prière. Après celle ci, je lui demande si je peux faire quelques photos, et nous bavardons une trentaine de minutes, un garçons présent pouvant traduire en anglais. Evidemment c'est sur la grandeur de Mahomet et de Mohamed, un moment agréable a parler avec cet imam et comme tous les religieux, leur dieux est grand.
Visite de la maison du peuple, d'un vernissage de deux artistes peintres, bref une belle petite journée malgré mon passeport. Cela devra me servir de leçon.
Demain, je laisserai le soleil se lever avant moi, car j'ai rendez vous avec Skype avec l'école Anatole France de Toulouse. J'ai à l'hôtel une bonne connexion, c'est donc bon pour demain 9H.
nesër mund të jetë
le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Mardi 16 Avril 2013 -31° étape-

Etape du jour: Ulcinj  à Lezhe
Distance jour:  92 kms
Déniv+ jour:  294m
Distance totale:  2743 kms
Déniv+ total:  27920 m
T° sur vélo:  23°C

të gjithë të mirë në mbrëmje

Départ ce matin pour l'ALbanie, mais hier soir en marchant dans la ville d'Ulcinj, je me trouvais déjà en Albanie.
Cela fait bien longtemps que j'avais eu une étape avec si peu de dénivelé, je ne vais pas me plaindre, surtout que j'ai eu beaucoup de temps le vent favorable, de Shkoder à Lezhe (env.40kms).
Première partie de l'étape sur une route en mauvaise état, et en travaux. Par rapport aux autres chantiers de route que j'ai vu, celui n'a aucun moyen et j'ai l'impression que les gars sont là pour un bout de temps. Elle sera finie un jour.....
Je rencontre deux garçons de Fontaignebleau, ils sont en réalité cinq ou six, les autres devaient encore dormir, car ils étaient devant et je ne les ai pas vu. Ils sont sur le retour d'un tour du monde, c'est exactement un papier collé du mien, mais dans l'autre sens. Eux aussi ont choisit un voyage en cargo. Nous avons discuté un bout de temps, je leur passe mes cartes Croatie et Italie, eux celle de la Turquie.
Je leur donne mes restant de Kuna et me passe un billet du Kirménistan et du Turménistan. Bavardage sur la Gréce, la Turquie, l'Iran dont ils sont enchantés par la gentillesse des habitants, de l'Amérique du Sud. ''si u pars pour 3ans, tu prendra 4ans'' me disent ils, car eux ont fait une année de plus. Ils font en plus des animations de rue, de la musique,(ils trimbalent leurs intruments) je mets leurs blog en lien car le premier coup d'oeil est sympathique. Encore une belle rencontre.
Normalement, je devais longer le fleuve, mais là c'est les inondations ! tous les prairies, champs, maisons sont dans l'eau. CATAStrophe !! me dit l'homme sur sa charrette tirée par l'âne, là aussi la pluie a était plus que présente. Ils ne sont pas assez pauvre, il faut remettre une couche....
Puis c'est l'arrivée sur la première grande ville Shkoder, je n'avais vu que la campagne. Premiers échecs pour prendre le rond point, l'Albanais roule et ne s'arrête pas . Je rate donc le premier rp et après une seconde tentative (hasardeuse) je me dirige vers le centre ville, ça roule , ça frôle, ça roule dans l'autre sens et ça klaxonne .... Je renonce à prendre de suite la grande ville, je vais prendre la direction de Lezhe. Je crois qu'il va falloir être attentif !
Arrivé à Lezhe, je me trouve un coiffeur, une petite coupe me fera du bien, et comme dans les films j'ai vu qu'ils faisaient souvent la barbe, je me fait raser. J'avais l'impression que le barber me prenait cher (premier paiement avec la monnaie locale), mais après calcul l m'a pris deux euros treize. Tu entends Michel ? bon d'accord, à Nice c'était gratuit.....
Par contre hier ils m'ont fauchés ma casquette, je ne sais pas où et comment ! la seule chose que je suis sûr, c'est que je ne l'avais pas sur la tête lorsqu'ils l'ont fait. Il va falloir mettre le chapeau maintenant.
Demain Tiruana
natën e mirë, shihemi nesër
le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Lundi 15 avril 2013 - 30° étape-

Etape du jour:  Budva-Ulcinj
Distance jour:  92 kms
Déniv+ jour:  1825 m
Distance totale:  2651 kms
Déniv+ total:    27626 m
T° sur le vélo:  23°C


хи свима
Je fais le compte rendu plus tôt qu'hier, car hier soir je m'endormais en faisant le compte rendu de l'étape, ce matin je ne me souvenais pas ce que j'avais écrit.
Je reprends un peu ce qui s'est passé hier. Passage de la frontière, et les premiers kilomètre on sent une région pauvre, la route devient mauvaise, le paysage est un peu triste. Un gars m'appelle me fais des grands gestes, et à sa hauteur il me fait le geste des ''pêcheurs'' venez une vipère grande comme ça !
  • je lui réponds: Не, хвала, (car en rendant le passeport à la frontière j'avais pris le langage en option) et j'appuie sur les pédales pour m'éloigner. J'ai pas pris reptiles, j'ai droit qu'à une option...
puis rencontre avec deux grecs qui partent visiter l'Europe.
Je disais donc le paysage un peu triste du début pour devenir un plaisir des yeux, beauté du paysage et qualité de l'architecture. Les habitants font un joli travail, par rapport à leurs voisins. Ici plus de pancartes sur toutes les maisons (finies et pas finies) sobe, apartmani,carere, zimmer,rooms.
J'ai oublié également de dire que le Monténégro n'a pas de monnaie, et à décidé de prendre l'Euro comme argent, même s'il ne fait pas parti de l'Europe. Ce passage en 2002 à l'euro a freiner la croissance, mais c'était le prix à payer pour se désengager de la dépendance Serbe.
Aujourd'hui, toujours aussi beau, les paysages magnifiques, sauf les derniers kilomètres. C'est le pareil au entrée et sortie des grandes villes (les zones) là c'est à l'entrée et sortie du pays.
Ce matin je me suis pris une côte à 9%, et d'un seul coup, je me dis ''tu t'ai encore trompé'' vérif sur ma carte et effectivement j'ai un village au loin sur ma droite qui n'est pas sur la carte. Je décide de retourner (en espérant ne pas avoir à la remonter) et j'ai bien fait, car il y avait un route légèrement à droite, mais très largement indiquée. Je révais...
Je suis encore pour cette nuit au Monténégro, je suis à peu près à cinq ou six kilomètres de la frontière Albanaise. Ce sera déjà l'entrée dans le sixième pays.
Donc demain prise de contact du pays, voir comment sont les renseignements routier, le comportement des engins à moteur à mon égard, et essayer de trouver un bon coin pour le mercredi soir, car jeudi nour réalisons une première avec l'école Anatole France de Toulouse, nous allons faire un Skype avec les enfants, j'espère trouver un camps avec un bon wifi.
Les autres écoles si vous voulez, nous pouvons aussi organiser cela.
Allez, Лаку ноћ
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious

Dimanche 14 avril 2013 - 29° étape -

Cliquez pour agrandir l'imageEtape du jour:  Cavtat- Budva
Distance jour:  78 kms
Déniv+ jour:    1500 m
Distance totale:  2559 kms
Déniv+ total:  25801 m
T° sur vélo:  23°C

Добро вече
Il y a des jours ou tout va bien, le soleil, peu de vent, et une beauté de paysage.
Je quitte très tôt Cavtat, et c'est vrai qu'après c'est la fin de la Croatie que j'ai connue, plus de construction , la campagne. On a l'impression que l'on est déjà chez le voisin
Passage de la douane, et fouille importante à la frontière Croate, et aussi à celle du Monténégro.
Les Premiers kilomètres me saisissent sur le changement de mentalité de la population. Tout est ouvert (dimanche), même les  Blanchet (la célèbre quincaillerie de Villeneuve Tolosane), les gens sont d'une très grande gentillesse, ils ont l'air d'être cool en voiture, même s'ils sont chaud sur le klaxon (ma foi ils l'ont acheté avec la voiture).
Tout autour de cette baie, il y a plein de petits villages dont les maisons sont faites avec goût et d'une grande finition, ça change de la Croatie, ou chacun essaie de mettre un ou deux étages supplémentaires sur sa maison, je pense que l'on voie un peu de tout, et il serait bon de voir moins de ""zimmer,sobe, appartmani, carrere, même si le Croate le fait certainement  par nécessité.
Donc un grand changement, construction des maisons avec finitions, et les nouvelles constructions sont réalisées avec goût.
Je me pose à Budva, jolie petite ville;
Je suis en train de m'endormir et je ne sais plus ce que je j'écris, il est minuit et je vais aller me coucher.
Лаку ноћ
Le Marcelou et Vinso
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Messenger Partager sur LinkedIn Partager sur Google Buzz Partager sur Delicious


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 7 octobre 2016